Stacey Tyrell : la dame blanche du Toronto Contact 2014

21 mai 2014   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Stacey Tyrell : la dame blanche du Toronto Contact 2014

Blanche ou Noire ? Avec sa série Backra Bluid, Stacey Tyrell entend bien rappeler que l’identité ne se limite pas à la couleur de peau.

Ses autoportraits ambigus sont exposés ce mois-ci à Montréal l’occasion du festival Toronto Contact 2014.

 STyrell_Hazel33_flat_9x12

D’origines caribéenne et écossaise, l’artiste canadienne se met en scène pour dénoncer les idéologies raciales. 

On s’est tous habitués à utiliser des étiquettes génériques comme “Noir” et “Blanc” pour classer les gens“, explique Stacey Tyrell.

Cela date d’une époque où les gens avaient peu de contact en dehors de leur village, de leur pays. J’avais envie de faire reconnaitre le fait que nos identités et nos histoires sont bien plus interconnectées qu’on le croit.

STyrell_Rhona28_Flat_9x12

 

Elue Photographe émergent canadien à la Magenta Fondation’s Flash Foward en 2012, Stacey Tyrell a découvert la photographie avec son père. Inspirée par Cindy Sherman et Nikki S. Lee, elle décide d’utiliser son propre corps pour exprimer ses différentes identités dans son travail.

 STyrell_Cait12Alyson12_Flat_9x12

Le titre du projet associe l’argot caribéen d’Afrique de l’Ouest “Backra” qui signifie “personne blanche” et “le sang, la parenté” de l’écossais “Bluid”. 

 STyrell_Agnola62_flat_9x12 STyrell_Ertha44_flat_9x12 STyrell_Ismay42_FLAT_9x12 STyrell_Leititia39_Flat_9x12 STyrell_Mara17_Flat_9x12 STyrell_Winifred16_flat_9x12 STyrell_Ruth25_Lillian3mos_Flat_9x12

Stacey Tyrell : “Backra Bluid”

Exposition jusqu’au 31 mai 2014

General Hardware Contemporary
1520 Queen St. W. Toronto 
Canada M6R 1A4

Le site de Stacey Tyrell

Le festival Toronto Contact 2014

CL

Explorez
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
©Lydia Goldblatt
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
Lydia Goldblatt parle des mères, de la sienne qu’elle a perdue, de celle qu’elle est devenue. De ce deuil enduré alors qu’elle était déjà...
24 mai 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Contenu sensible
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
© Jonas Van der Haegen
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
Collection imposante de polaroïds intimes, l’ouvrage Sunsets de Jonas Van der Haegen propose une relecture poétique d’un langage sexuel...
23 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Melody Melamed : corps, peaux, âmes
© Melody Melamed
Melody Melamed : corps, peaux, âmes
Inspirée par une utopie où tout ne serait qu'harmonie, Melody Melamed compose Shangri-La: The Book of Skin, un ouvrage où les peaux...
23 mai 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
20 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
Il y a 7 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
Il y a 11 heures   •  
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
C’est l’heure du récap' ! Cette semaine, les photographes de la semaine immortalisent leurs propres visions de mondes qu’iels regrettent...
26 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill