Sur les bancs de l’école en Afghanistan

14 mai 2015   •  
Écrit par Marie Moglia
Sur les bancs de l'école en Afghanistan
Afin d’aider à promouvoir l’éducation en Afghanistan, le photographe américain Ruwan Wijesooriya a participé au projet “Yearbook Afghanistan”. Il a photographié les visages des 250 élèves de l’école Mir Bacha Knot. Pour Fisheye, il revient sur cette expérience.

Anodins à nos yeux, les annuaires scolaires sont encore rares en Afghanistan. Le projet  “Yearbook Afghanistan”, créé par Kyleigh Kühn, co-fondatrice de Roots of Peace et par Ruvan Wijesooriya, recense les photos de tous les élèves de l’école Mir Bacha Knot.

Photo extraite du projet "Yearbook Afghanistan" / © Ruvan Wijesooriya
Photo extraite du projet “Yearbook Afghanistan” / © Ruvan Wijesooriya

L’accès à l’éducation n’est pas garantie pour tout le monde en Afghanistan. Notamment pour les filles, où plusieurs années après la chute des talibans, peu de choses ont changé. L’école Mir Bacha Knot est l’un des rares établissements à accepter des filles. Parmi les 250 élèves, on en retrouve quelques-unes dans les portraits de Ruvan Wijesooriya.

Montrer l’inégalité

Ce photographe américain se cache derrière ses visages heureux et insouciants.“J’ai voulu faire un projet qui promeut l’éducation” nous explique-t-il. “Je pense que l’éducation devrait être un droit universel. Encore plus pour les femmes, car je pense que c’est elles qui changent et sauvent le monde. […] En photographiant ces enfants, je voulais montrer l’inégalité qui existe en Afghanistan et montrer à quel point c’est un défi pour eux d’être scolarisés”.

Le photographe ajoute également que cette école est financée par une association américaine, Roots of Peace. Elle a construit six écoles et des terrains de footballs en Afghanistan, afin d’aider à relancer le système éducatif de ce pays.

YearbookAfghanistant-Ruvan-01-fisheyelemagYearbookAfghanistant-Ruvan-02-fisheyelemagYearbookAfghanistant-Ruvan-03-fisheyelemagYearbookAfghanistant-Ruvan-05-fisheyelemagYearbookAfghanistant-Ruvan-06-fisheyelemagYearbookAfghanistant-Ruvan-07-fisheyelemagYearbookAfghanistant-Ruvan-08-fisheyelemag

Ruvan Wijesooriya a capturé ces enfants d’une manière très naturelle. “Donner un appareil photo aux enfants, les laisser l’utiliser et se prendre en photo a été très amusant. D’un autre côté, cela montre aussi qu’ils peuvent le faire, qu’ils arrivent à enregistrer et à documenter les choses qui les entourent. Je suis sûr que certains de ces enfants ont compris le potentiel et l’importance de cet objet” ajoute-t-il, avant d’ajouter qu’il a voulu photographier une autre image de l’Afghanistan, une image qui montre des enfants souriants. “Il y a beaucoup d’espoir dans ces photos et je pense que cela se voit”. 

Photo extraite du projet "Yearbook Afghanistan" / © Ruvan Wijesooriya
Photo extraite du projet “Yearbook Afghanistan” / © Ruvan Wijesooriya

En (sa)voir plus

Toutes les photos du projet “Yearbook Afghanistan” est à retrouver sur le site web.
Le livre est disponible sur le site Opening Ceremony pour 66$ (59€).

Explorez
Rastchoutchas, la pop en béquille
© Rastchoutchas
Rastchoutchas, la pop en béquille
Entre les potes, les ombres et les mâchoires animales qu’une main de matrone serre, Rastchoutchas pope toujours la même et unique soirée...
16 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
100% L'EXPO : immersion magnétique dans l'art émergent
© Daria Svertilova, Maisons éphémères, 2023, ENSAD / Courtesy of 100% L'EXPO
100% L’EXPO : immersion magnétique dans l’art émergent
En accès libre et gratuit, le festival 100% L’EXPO revient pour une 6e édition au sein de la Grande Halle ainsi qu’en plein air dans le...
08 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Tarek Mawad et les mouvements des corps
© Tarek Mawad
Tarek Mawad et les mouvements des corps
À l’instar de ses muses, Tarek Mawad, photographe de mode germano-égyptien, est porté par un mouvement permanent.
05 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
© Maewenn Bourcelot
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine creusent l'énigme derrière les images, puisent dans les possibilités du 8e art...
21 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas