Un monde à préserver

28 janvier 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Un monde à préserver

Du 29 janvier au 22 mai, Andrew Vukosav expose à l’Ambassade d’Australie sa série Longitude/Latitude/Solitude. Une collection d’images aériennes transformant le territoire en une toile abstraite – un écho aux récents bouleversements climatiques subis par le pays.

C’est pour répondre à un besoin de solitude que Andrew Vukosav, grand photographe de mode australien a débuté son projet Longitude/Latitude/Solitude. Accompagné seulement de sa chienne, Frankie, l’auteur s’est élancé vers les cieux en mai 2016, pour prendre une distance nécessaire, et s’émerveiller de la splendeur du paysage de son pays natal. Inventif, l’auteur a équipé le bas-ventre de son avion – un Cessna 182RG surnommé Valérie – d’un boîtier numérique, transformant l’engin en appareil photo géant. Pilotant avec dextérité, il a parcouru 62 754 kilomètres cherchant l’angle parfait pour capturer des tableaux extraordinaires.

© Andrew Vukosav

La fragilité de nos terres

Avec l’altitude, les détails s’effacent, et les panoramas se transforment en peinture abstraite, soulignant l’incroyable biodiversité de l’Australie. Les éléments sculptent la nature, traçant des lignes élégantes et surréalistes sur le monde. Les sels gelés évoquent une marée coléreuse, et les inondations tracent des aquarelles pastel sur le sol. « J’ai plusieurs motivations : l’amour, la passion, l’aventure et la liberté. Mais en y réfléchissant, le désir derrière ce projet reste l’envie de sensibiliser sur la fragilité de nos terres, et la nécessité d’aller vers un mode de vie durable, afin que ce trésor puisse perdurer pour les générations à venir », déclare le photographe. Un projet nécessaire faisant écho aux récentes tragédies climatiques frappant le pays, à découvrir au cœur de l’Ambassade d’Australie, à Paris.

Le 28 janvier, durant le vernissage de l’exposition, l’Australian Business in Europe (ABIE France) organise une vente aux enchères caritative. L’intégralité des fonds sera reversée aux organisations venant en aide aux communautés et à la biodiversité affectées par les incendies qui touchent actuellement le pays. La vente se poursuivra ensuite en ligne, du 28 janvier à 21h au 4 février à 18h.

© Andrew Vukosav

© Andrew Vukosav

© Andrew Vukosav

© Andrew Vukosav

© Andrew Vukosav

Explorez
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
© Abhishek Khedekar 2023 courtesy Loose Joints
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
Pendant plusieurs années, Abhishek Khedekar s’est immiscé dans le quotidien d’une communauté nomade indienne composée d’une centaine de...
28 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
© Lauren Gueydon
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
Tetiana Tytova et Lauren Gueydon, nos coups de cœur de la semaine, s’intéressent toutes deux à la photographie de mode. La première s’en...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
© Abhishek Khedekar 2023 courtesy Loose Joints
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
Pendant plusieurs années, Abhishek Khedekar s’est immiscé dans le quotidien d’une communauté nomade indienne composée d’une centaine de...
28 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
28 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •