Un pavillon pour Madagascar à la Biennale de Venise

05 mars 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Un pavillon pour Madagascar à la Biennale de Venise

Pour la toute première fois, Madagascar participera à l’exposition internationale d’art de la Biennale de Venise, en 2019. Un événement historique, qui marque la force créatrice de la nation malgache.

Madagascar participera à la 58e exposition internationale d’art de la Biennale de Venise, avec son propre pavillon, du 11 mai au 24 novembre 2019. Une première représentation, qui marque la volonté de l’île africaine à s’ouvrir au monde de l’art. Un événement historique, signe de dynamisme et de modernité pour les Malgaches. Si de nombreuses nations occidentales sont présentes à cet événement depuis sa création, les pavillons africains les rejoignent désormais, notamment ceux de l’Afrique du Sud ou encore de la Côte d’Ivoire. C’est l’inventif Joël Andrianomearisoa, qui a été choisi pour représenter la richesse de l’art malgache, accompagné de deux commissaires : Rina Ralay Ranaivo, et Emmanuel Daydé.

Après avoir terminé une formation de dessin à Madagascar, Joël Andrianomearisoa est entré à l’École spéciale d’architecture de Paris. Au cours de sa jeune carrière, l’artiste a sollicité de nombreux supports : la couture, le design, la vidéo, la photographie, l’architecture, et même les arts plastiques. En jouant avec différents médias, il développe une narration abstraite, aux frontières de la réalité. Le monde qu’il construit mélange couleurs et blocs sombres, et propose une vision nostalgique du quotidien. Ces dernières années, l’auteur a réalisé des œuvres à partir de matériaux tels que le textile, le papier ou même les minéraux. Un travail poétique qui suscite l’émotion.

© Joël Andrianomearisoa

© Joël Andrianomearisoa

Joël Andrianomearisoa, courtesy Patrice Sour

Portrait de Joël Andrianomearisoa, courtesy Patrice Sour

Explorez
Bodyland : déluge de chairs
© Kristina Rozhkova
Bodyland : déluge de chairs
C’est l’Amérique contemporaine que Kristina Rozhkova photographie dans sa série Bodyland. Une Amérique de la peau orange comme le...
12 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
© Robin Lopvet
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
Du 17 février au 5 mai 2024, Robin Lopvet présente sept séries qui ont toutes en commun l’utilisation de la retouche numérique et/ou de...
11 avril 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Les détournements colorés de Clairéjo
© Clairéjo, « Cœur fendu »
Les détournements colorés de Clairéjo
Depuis près de deux ans, Claire Brault et Jeohan Bonillo conjuguent photographie et broderie en redonnant une âme à des clichés oubliés....
11 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Le cycle de la vie, R’lyeh et Jan Švankmajer : dans la photothèque d’Elena Helfrecht
Si tu devais ne choisir qu’une seule de tes images, laquelle serait-ce ? © Elena Helfrecht
Le cycle de la vie, R’lyeh et Jan Švankmajer : dans la photothèque d’Elena Helfrecht
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
10 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Bodyland : déluge de chairs
© Kristina Rozhkova
Bodyland : déluge de chairs
C’est l’Amérique contemporaine que Kristina Rozhkova photographie dans sa série Bodyland. Une Amérique de la peau orange comme le...
12 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
© Robin Lopvet
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
Du 17 février au 5 mai 2024, Robin Lopvet présente sept séries qui ont toutes en commun l’utilisation de la retouche numérique et/ou de...
11 avril 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas