Un Tetris grandeur nature

Un Tetris grandeur nature

Sujets insolites ou tendances, faites un break avec notre curiosité de la semaine. Dans Urban Tetris, Mariyan Atanasov, installé à Sofia en Bulgarie, associe l’architecture à son loisir favori : les jeux vidéo.

Vous pensez être imbattable à Tetris ? Vous pouvez dès à présent ranger votre Game Boy. Fisheye a repéré le champion hors catégorie de ce passe-temps créé dans les années 80. Designer de profession, Mariyan Atanasov imagine dans Urban Tetris, un véritable terrain de jeu. Les éléments clés ? Des immeubles. « Lors d’une journée ennuyeuse de photographie de rue dans les anciens quartiers de Sofia, en Bulgarie, j’ai repensé à une vidéo d’architecture en 3D. Et j’ai eu un déclic », explique le photographe. De retour à son domicile, l’artiste s’empare de ses clichés de bâtiments vétustes. Puis, un gros travail de post-production s’en suit. Il gomme les arbres, les fils électriques, et autres accrocs visuels. Seul l’immeuble décomposé demeure dans la création finale.

« Je suis un grand fan de jeux vidéo, mais aujourd’hui, il m’est très difficile de trouver du temps libre pour jouer », raconte avec nostalgie Mariyan Atanasov. Urban Tetris pallie son manque. Les Tétriminos – les pièces Tetris – se transforment en morceaux d’immeubles. « J’y vois des personnes vivant dans une sorte de boxes avec des destins, des rêves différents », métaphorise l’artiste minimaliste. Son autre domaine de prédilection ? L’architecture. En la réinventant, à l’image d’un jeu vintage, il révolutionne la discipline. En résulte un objet imaginaire et modifiable à l’infini. Un projet qui plaira aux grands enfants.

Découvrez le travail complet de Mariyan Atanasov sur son compte Instagram.

© Mariyan Atanasov© Mariyan Atanasov

© Mariyan Atanasov

© Mariyan Atanasov© Mariyan Atanasov

© Mariyan Atanasov

© Mariyan Atanasov

Explorez
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
© Lauren Gueydon
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
Tetiana Tytova et Lauren Gueydon, nos coups de cœur de la semaine, s’intéressent toutes deux à la photographie de mode. La première s’en...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet