« Underwater » : une fresque aquatique qui explore les passions

12 août 2016   •  
Écrit par Marie Moglia
"Underwater" : une fresque aquatique qui explore les passions
Le photographe américain Ed Freeman, 74 ans, nous raconte les dessous de sa superbe série Underwater, sur laquelle il travaille depuis 10 ans.

C’est un grand fan des nus classiques de la Renaissance ou du courant Baroque. D’ailleurs, Ed Freeman tient peut-être plus du peintre que du photographe. Il le sous-entend assez bien lui-même, avec une franchise surprenante. : « Je ne prends pas de photos, je fais des photos. » Mais point de pinceaux et de toile pour cet artiste de 74 ans. Ces outils, ce sont un boîtier et un ordinateur. « Je ne suis même pas certain que le terme “photographie” s’applique à mon travail. » Et pour cause, sa série Underwater est assez déroutante si bien qu’on ne sait pas toujours en la regardant si c’est une photo ou une peinture qu’on a sous les yeux. « Le fait est que sous l’eau, la réalité perd en précision.»

Underwater est née il y a dix ans. Ed se souvient qu’à l’époque, il a « rencontré un type qui était danseur professionnel et capitaine de son équipe de natation à la fac et qu’il avait une piscine. Je n’ai pas eu besoin de chercher midi à quatorze heures ! » Il travaille donc en étroite collaboration avec des danseurs professionnels ou des modèles artistiques. Sur un shooting, ils sont parfois plus de vingt. « C’est un travail très fatiguant et difficile pour eux, il faut qu’il y ait des roulements. » Pendant une séance (il en organise une ou deux chaque été), Ed peut prendre plusieurs centaines d’images, ce qui exige une sélection finale très minutieuse.

Sous l’eau, la réalité perd en précision”

Lorsqu’on lui suggère qu’il y a quelque chose d’assez envoûtant et mythologique dans cette série, il s’en amuse : « C’est vrai que mes modèles ressemblent un peu à des dieux. Et je suis tentée de dire que là où je vis, à Los Angeles, tout le monde ressemble à ça ! Mes images sont en réalité délibérément érotiques. Je photographie des gens que je trouve sexy. C’est aussi simple que ça. » Ed Freeman ne se contente pas de faire de superbes images; sa série Underwater est aussi une exploration autour des passions, de la sexualité et du mouvement. Il crée ainsi une fresque que l’on ne se lasse pas de regarder.

From "Underwater" © Ed Freeman
From “Underwater” © Ed Freeman
From "Underwater" © Ed Freeman
From “Underwater” © Ed Freeman
From "Underwater" © Ed FreemanFrom "Underwater" © Ed Freeman
From “Underwater” © Ed Freeman

From "Underwater" © Ed FreemanFrom "Underwater" © Ed FreemanFrom "Underwater" © Ed Freeman

From "Underwater" © Ed FreemanFrom "Underwater" © Ed Freeman
From “Underwater” © Ed Freeman

Images par © Ed Freeman

Explorez
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
© Pauline Suzor / Instagram
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
Cette semaine, notre sélection Instagram vous plonge au cœur d'un évènement folklorique, festif et coloré : le carnaval. Retrouvez, en ce...
20 février 2024   •  
PhotoBrussels : la capitale belge fait son festival
© Jacques Sonck / Courtesy Gallery FIFTY ONE
PhotoBrussels : la capitale belge fait son festival
La 8e édition du Photo Brussels Festival vient d’ouvrir dans la capitale européenne. Avec au menu 56 expositions réunissant 300 artistes...
07 février 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Kidnapping, animaux-espions et bad trip au LSD : la séance de rattrapage Focus !
© Karolina Wojtas
Kidnapping, animaux-espions et bad trip au LSD : la séance de rattrapage Focus !
Paysages japonais, matchs de catch mexicains, guerre centenaire, religions futuristes, soirées érotiques, amitiés artificielles… Comme...
07 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill