Une inquiétante légèreté

27 novembre 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Une inquiétante légèreté

Sujets insolites ou tendances, faites un break avec notre curiosité de la semaine. Le photographe Karen Khachaturov fait dialoguer utopie et dystopie dans son univers pop aux tons pastel.

Originaire d’Arménie, Karen Khachaturov, 27 ans, s’est tourné vers le 8e art en 2014, après avoir rêvé de devenir compositeur. Ses créations suscitent rapidement un vif intérêt, et deux ans plus tard, son travail est exposé à Tbilisi, puis à Cuba, Beijing, Israël et New York. Le photographe développe un univers conceptuel aux tons pastel, habités par d’étranges individus. « Mon approche du médium photographique est à la fois surréaliste, sarcastique et bariolée », précise l’artiste, qui construit avec minutie son propre monde, un territoire hors du temps, dont les couleurs – bien que non retouchées – évoquent une ère rétro disparue. Dans ses décors d’apparence artificielle, des hommes et des femmes apparaissent, çà et là, le visage recouvert de divers accessoires.

S’aventurer au-delà du rêve

« Les couleurs qui composent mes mises en scène symbolisent l’utopie, et ces personnages bizarres, la dystopie »,

déclare Karen Khachaturov. Si la simplicité des compositions encourage une lecture aisée des images, ces détails insolites invitent l’illogique dans la narration. C’est cet entre-deux, cette frontière entre l’ordinaire et l’absurde que le photographe affectionne. Une inquiétante étrangeté qui semble inspirer notre inconscient. Qui sont ces femmes, anonymes, aux têtes en forme de tubes ? Que symbolisent ces masques d’animaux ? L’artiste ne semble pas vouloir répondre à ces interrogations, préférant donner la liberté aux regardeurs de laisser leur imagination divaguer. Transformées en curieuses créatures, les figures qui peuplent ce théâtre rose et faussement innocent osent s’aventurer au-delà du monde des rêves, jusque dans notre réalité. Une fausse légèreté que l’auteur développe également dans un autre projet, dédié à son grand-père, atteint d’un cancer. Dans ses images, il le met en scène avec humour, et démystifie les notions de peur, de vieillesse et de deuil.

© Karen Khachaturov

© Karen Khachaturov

© Karen Khachaturov© Karen Khachaturov

© Karen Khachaturov© Karen Khachaturov© Karen Khachaturov

© Karen Khachaturov

Explorez
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
© Andrea Sena
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Andrea Sena, qui s’est attachée à capturer la fête comme acte de résistance en temps de guerre. Pour...
19 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 12.02.24 au 18.02.24 : un éveil réparateur
© Maurine Tric
Les images de la semaine du 12.02.24 au 18.02.24 : un éveil réparateur
C’est l’heure du récap’ ! Cette semaine, les photographes mis·es en avant par Fisheye ont en commun de transmettre des valeurs de soin et...
18 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
La RATP invite Fisheye à célébrer la diversité de la photographie de sport
© Cait Oppermann
La RATP invite Fisheye à célébrer la diversité de la photographie de sport
Cette année encore, la RATP a convié Fisheye à investir des stations de son réseau métropolitain. Cette invitation prend place dans le...
17 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Le regard entier de Lucie Moriceau-Chastagner
Sans titre, de la série Théâtre de guerre, photographies avec un groupe de guérilla kurde, Irak, 2011-2012 © Émeric Lhuisset- Musée de l’Armée, Paris – achat auprès de l’artiste
Le regard entier de Lucie Moriceau-Chastagner
La responsable des collections de photographies au musée de l’Armée pose sur les images du fait militaire une vision nuancée, recherchant...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
The Necklace, 1999 © 2021, Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
Pendant plus de deux décennies, Alessandra Sanguinetti a documenté, au travers de mises en scène, le quotidien de deux petites filles de...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
© Pauline Suzor / Instagram
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
Cette semaine, notre sélection Instagram vous plonge au cœur d'un évènement folklorique, festif et coloré : le carnaval. Retrouvez, en ce...
20 février 2024   •  
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
© Lara Lussheimer
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
Lara Lussheimer et Sara Tontorova, nos coups de cœur de la semaine, sont toutes deux en quête de métaphores. La première les fait émerger...
19 février 2024   •