Wu Dengcai : « City Sculpture »

17 janvier 2019   •  
Écrit par Benoît Baume
Wu Dengcai : « City Sculpture »

Dans City Sculpture, sa série exposée au Lianzhou Foto Festival en décembre dernier, le photographe chinois Wu Dengcai pointe du doigt le phénomène des monuments de plus en plus extravagants et déconnectés des villes dans lesquelles ils sont érigés. Une critique du développement capitaliste chinois. Cet article est à retrouver dans notre dernier numéro.

Quasi introuvable sur Google, Wu Dengcai fait partie des photographes qui commencent à être connus en Chine et dont vous trouverez surtout des traces sur Baidu, le moteur de recherche chinois. Pourtant, sa série et son regard critique font de lui un des acteurs de premier plan d’une photographie chinoise consciente, que nous avons découverte malgré la censure qui a touché le festival de Lianzhou. Pour réaliser City Sculpture, Wu Dengcai a arpenté vingt provinces et soixante-dix villes au sud du fleuve Yangzi Jiang (ou Yang-tsé-kiang), d’août à octobre 2018. Ces constructions monumentales – censées être liées à l’histoire, à l’héritage culturel et profitables au prestige de la ville – sont un moyen de flatter l’ego et la carrière des politiques locaux. Elles mettent aussi en lumière la concurrence acharnée que se livrent les cités chinoises afin d’attirer population et investisseurs.

Extrêmement onéreuses, ces sculptures, dont la construction peut coûter une vingtaine de millions d’euros – L’Anneau de vie, dans la ville de Shenfu, a coûté 15 millions d’euros –, interrogent aussi l’art officiel chinois et la manière dont les commandes sont passées à des artistes reconnus par le pouvoir officiel. « Lorsque tu te promènes sur Internet, tu es littéralement submergé par les publicités qui veulent te vendre des sculptures. Mais une fois construites, elles sont souvent peu entretenues et délaissées », explique le photographe. Avec ses images à la chambre, cadrées au plus juste, Wu Dengcai transcende ces monuments et nous livre une allégorie de cet étonnant mariage entre capitalisme sauvage et régime communiste autoritaire. Un travail majeur pour comprendre la Chine d’aujourd’hui.

© Wu Dengcai© Wu Dengcai
© Wu Dengcai© Wu Dengcai
© Wu Dengcai© Wu Dengcai
© Wu Dengcai© Wu Dengcai
© Wu Dengcai© Wu Dengcai

© Wu Dengcai

Cet article est à retrouver dans Fisheye #34, en kiosque et disponible ici.

Explorez
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Ces séries photographiques qui apprivoisent la ville
© Craig-Whitehead
Ces séries photographiques qui apprivoisent la ville
Dans la rue, au cœur du fourmillement de la foule ou au fil des bâtiments qui façonnent la réalité urbaine, les photographes n’ont de...
16 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
© Nancy Jesse
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
En ce mois d’avril, la ville de Bordeaux célèbre le 8e art. Parmi les nombreuses expositions à découvrir figure Fotohaus Bordeaux, qui...
11 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de Maxime Riché : après le drame, l’ironie des publicitaires
© Maxime Riché
Dans l’œil de Maxime Riché : après le drame, l’ironie des publicitaires
Cette semaine, plongée dans l’œil de Maxime Riché. Dans Paradise, projet que nous vous présentons sur les pages du Fisheye #64, le...
08 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
© Nicolas Lebeau
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
Avec Voltar A Viver (« Retourner à la vie », en français), Nicolas Lebeau questionne notre rapport aux images en puisant aussi bien dans...
17 avril 2024   •  
Écrit par Ana Corderot