Terminé
Concours

Découvrez les lauréats des Sony World Photography Awards 2021 !

Les Sony World Photography Awards viennent d’annoncer les lauréats de l’édition 2021 : Craig Easton et Tamary Kudita. Deux auteur·e·s engagé·e·s donnant à voir les maux d’une communauté.
15 avril 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Découvrez les lauréats des Sony World Photography Awards 2021 !

Les Sony World Photography Awards viennent d’annoncer les lauréats de l’édition 2021 : Craig Easton et Tamary Kudita. Deux auteur·e·s engagé·e·s donnant à voir les maux d’une communauté.

Mercredi 14 avril, lors d’une conférence digitale, la World Photography Organisation a révélé les noms des lauréats des catégories Professional et Open du Sony World Photography Awards 2021. « Ce prix a toujours eu pour objectif de célébrer et d’encourager la photographie et les photographes », a déclaré Scott Gray, PDG de l’organisation, qui salue cette année une volonté des candidats de « raconter des histoires puissantes d’une très belle manière, en mettant la technologie au service de la créativité ». Malgré la pandémie mondiale, le concours a suscité un intérêt remarquable, auprès des auteurs venant de tous les horizons : « nous avons reçu davantage de travaux d’Amérique latine, d’Asie, et d’Afrique que lors des éditions précédentes », s’enthousiasme Scott Gray. C’est d’ailleurs Tamary Kudita, une jeune photographe venue du Zimbabwe, qui obtient le titre de Photographe de l’Année concours Open, grâce à son image African Victorian. Craig Easton, photographe britannique, remporte quant à lui le concours Professional, pour sa série Bank Top. Il reçoit, pour l’occasion, 25 000 dollars, ainsi qu’un équipement photo Sony.

© Tamary Kudita© Craig Easton
from the series ‘BANK TOP’

© à g. Tamary Kudita, à d. Craig Easton

Esthétisme et engagement

Imaginée en collaboration avec l’écrivain et universitaire Abdul Aziz Hafiz, la série Bank Top explore la représentation des communautés du nord de l’Angleterre – plus précisément du quartier de Bank Top à Blackburn. Un territoire marqué par la pauvreté, le chômage, ou encore le dénuement social. Durant un an, les deux hommes ont noué des liens avec les habitants de la ville, découvrant leurs histoires, leur héritage. « C’est un privilège de pouvoir partager ces récits, et remettre en question les perceptions et les stéréotypes. Ce combat m’est particulièrement cher », confie Craig Easton. Grâce à ses portraits sensibles en noir et blanc, révélant la fragilité de ces sujets, le photographe donne à voir une communauté vulnérable, lassée par un quotidien pesant, qui se bat, malgré tout, pour exister.

« African Victorian rend hommage à l’être contemporain également ancré dans l’histoire. Mon travail s’articule autour de l’importance de la représentation africaine, et je suis reconnaissante d’avoir la possibilité de faire monter l’art zimbabwéen sur la scène internationale », déclare quant à elle Tamary Kudita. Poignant, son cliché primé dépeint une modèle noire en robe victorienne. Un portrait contemporain tout en nuance, déconstruisant la vision stéréotypée des femmes africaines en proposant au regardeur un langage visuel alternatif, qui s’affranchit de tels raccourcis. À travers deux écritures différentes, les lauréats témoignent tous deux des enjeux sociétaux modernes, et mêlent, avec brio, esthétisme et engagement.

© Craig Easton
from the series ‘BANK TOP’
© Craig Easton
from the series ‘BANK TOP’

© Craig Easton

Image d’ouverture : © à g. Craig Easton, à d. Tamary Kudita

The Dreamers, un concours en soutien aux jeunes talents 
© Édouard Mendis prise par son père, Thilan Mendis
En cours
Appel à candidature
The Dreamers, un concours en soutien aux jeunes talents 
15.0215.09
L'association RÊVE, qui promeut la photographie à travers l'éducation, lance un appel à candidatures pour son concours de photographie...
Artistes de tous horizons, participez au Prix Art & Environnement !
© Djabril Boukhenaissi, Étude de Phalène, huile et pastel
En cours
Appel à candidature
Artistes de tous horizons, participez au Prix Art & Environnement !
30.0430.07
Cette année, Lee Ufan Arles et la Maison Guerlain renouvellent leur association pour soutenir la création, avec le Prix Art &...
La surpêche en Asie du Sud-Est dans le viseur du Prix Carmignac
Old Fadama, Accra, Ghana, 12 juin 2023. Travaillant de nuit, Awimbela ratisse le sol à la recherche de petits morceaux de cuivre et de fer, résidus du brûlage de câbles électriques de rebut. © Muntaka Chasant pour la Fondation Carmignac. Image tirée du reportage des lauréat·es de la 13e édition dédiée au e-waste au Ghana. Exposition à Arles du 1er juillet au 29 septembre 2024
En cours
Appel à candidature
La surpêche en Asie du Sud-Est dans le viseur du Prix Carmignac
19.0519.08
L’Asie du Sud-Est est votre terrain de recherche photographique, et lutter contre la surpêche votre combat ? Le Prix Carmignac du...
unRepresented by Approche : un salon pour l'expérimentation
Liminal.II.02, série « Liminal », 2024 © Ingrid Dorner
En cours
Appel à candidature
unRepresented by Approche : un salon pour l’expérimentation
29.0514.09
unRepresented by Approche s'inscrit dans une démarche expérimentale et invite pour sa 3ᵉ édition, les artistes établi·es hors des...
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Gangs de chats, pigeons dérobés ou espions : ces séries de photos sur les animaux
© Chloé Lamidey
Gangs de chats, pigeons dérobés ou espions : ces séries de photos sur les animaux
Chiens, chats, ours, éléphants ou encore pigeons, apprivoisés, sauvages ou même espions, parmi les séries présentées sur les pages de...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #464 : à vos marques, prêt·e, partez !
© Scott Boldt Lotz / Instagram
La sélection Instagram #464 : à vos marques, prêt·e, partez !
Le compte à rebours est lancé. Dans trois jours, les Jeux olympiques de Paris 2024 s’ouvriront sur la Seine. Pour marquer cet événement...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Dans l’œil de Juliette-Andréa Élie : éprouver le paysage qui se transforme
© Juliette-Andréa Élie, œuvre réalisée dans le cadre d'une résidence au musée Nicéphore Niépce
Dans l’œil de Juliette-Andréa Élie : éprouver le paysage qui se transforme
Cette semaine, plongée dans l’œil de Juliette-Andréa Élie. Au moyen de diverses techniques, la photographe et plasticienne compose des...
22 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
© Rafael Fabrés
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
Dominik Scharf et Rafael Fabrés, nos coups de cœur de la semaine, enregistrent le monde grâce à leur boîtier. Le premier se considère...
22 juillet 2024   •