Partenaire
Terminé
Appel à candidature

Le Prix de la Photo Industrielle lance sa 5e édition !

25.0325.05
Société d'Encouragement pour l'Industrie Nationale
4 Place Saint-Germain-des-Prés, 75006 Paris
Prix de la Photographie Industrielle
Étudiant·es, le Grand Prix de la Photographie Industrielle « Un autre regard sur l’industrie » est lancé, et récompense 5 lauréat·es ! Vous avez jusqu’au 25 mai prochain pour proposer un projet en lien avec la photographie industrielle.
04 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Le Prix de la Photo Industrielle lance sa 5e édition !
© Richard Martin / L'Équipe - industriellenationale.fr

Étudiant·es, le Grand Prix de la Photographie Industrielle « Un autre regard sur l’industrie » est lancé, et récompense 5 lauréat·es ! Vous avez jusqu’au 25 mai prochain pour proposer un projet en lien avec la photographie industrielle

La Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale (SEIN), reconnue d’utilité publique, est une initiative créée dans un souci de faire connaître la réalité industrielle nationale, et de valoriser les innovations et les techniques actuelles. Étudiant·es de plus de 18 ans sont invité·es à investir librement les lieux où s’accomplit cette industrie, et à convoquer toute la créativité et l’audace dont iels sont capables pour réaliser un projet photographique. Grande particularité cette année : à l’occasion des Jeux Olympiques de Paris, la thématique du concours se fera autour de « La force de l’image pour révéler les champions & l’excellence industrielle ». Ce concours est l’opportunité pour les jeunes de découvrir l’entreprise industrielle d’aujourd’hui, pour pouvoir imaginer ce qu’elle sera grâce à eux demain », déclare Olivier Mousson, Président de la SEIN. Le Grand Prix de la Photographie Industrielle constitue donc une opportunité formidable de changer de regard sur le secteur secondaire, mais aussi de graver dans le marbre l’évènement exceptionnel qu’accueille la France cette année. 

« L’industrie n’est pas une boîte noire, mais le lieu de l’incarnation des machines et de leurs connexions. Cela donne des environnements extraordinairement graphiques. », déclare Nicolas Dufourcq, Président du Jury et Directeur Général de Bpifrance. L’image, en effet, peut s’avérer particulièrement forte pour révéler des réalités peu documentées, dans toute leur complexité. L’année dernière, Aymeric Louison par exemple, de l’Institut Régional Universitaire Polytechnique (IRUP) de Saint-Etienne, avait mis en lumière le savoir-faire des fondeur·ses ainsi que le processus spectaculaire de la fonte afin de transformer le métal et permettre son réemploi. Le coup de cœur du jury était revenu à Pierre Cathala des Gobelins, qui avait capturé les mains de travailleur·ses brandies vers le ciel, à travers des compositions simples et puissantes.

Comment participer ?

Peuvent prendre part au concours les étudiant·es majeur·es inscrit·es dans une école ou une université française. Les participant·es doivent s’inscrire sur le site photoindustrie.fr et compléter leur dossier de candidature en créant leur espace « candidature », avant le 25 mai 2024 à minuit. Iels ne peuvent participer qu’une seule fois par personne.

Pour participer, chacun·e d’entre elleux présentent 3 photographies. Celles-ci doivent :

• valoriser un site de production, objet ou outil industriel, avec une dimension liée à l’innovation ;

• ne comporter aucune mise en scène visant à simuler ou à détourner le site ou l’outil ;

• comporter un titre ainsi qu’une légende, c’est-à-dire un texte explicatif en français qui précisera le contexte de prise de vue (moins de 500 signes) ;

• être impérativement d’une résolution de 300 dpi ;

• être remises sous forme de fichier JPG avec la charte suivante : nom_prenom-.jpg ;

• comporter une description du procédé utilisé en cas de procédé alternatif (sténopé, collodion, palladium, cyanotype…) ;

Pour plus d’informations, retrouvez le dossier de candidature ainsi que le règlement du concours sur le site internet dédié.

Les récompenses : 

Le·a lauréat·e « coup de cœur » du jury se vera attribuer une dotation de 1000€. Les 5 gagnant·es du concours bénéficieront chacun·e d’un tirage photo professionnel, et d’une an d’exposition de leurs travaux à l’Hôtel de l’Industrie dans le 6e arrondissement de Paris – dont le vernissage aura lieu le 19 juin 2024 – , et à travers la France à travers une exposition itinérante. 

© Sylvie Retailleau / Rebond Project
À lire aussi
Foto/Industria : la biennale qui célèbre la photo industrielle
© Erik Kessel
Foto/Industria : la biennale qui célèbre la photo industrielle
Du 18 octobre au 26 novembre, se déroule la 6e édition de Foto/Industria, la plus grande biennale photographique au monde consacrée à la…
11 octobre 2023   •  
Écrit par Costanza Spina
Une épopée industrielle
Une épopée industrielle
Des machines, des usines, des toits de zinc et au milieu des bâtiments, Berti, la muse du photographe Jakob Tuggener… Depuis le 1er…
08 août 2015   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La RATP invite Fisheye à célébrer la diversité de la photographie de sport
© Cait Oppermann
La RATP invite Fisheye à célébrer la diversité de la photographie de sport
Cette année encore, la RATP a convié Fisheye à investir des stations de son réseau métropolitain. Cette invitation prend place dans le…
17 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Fisheye x La Poste : photographes, sublimez vos bureaux de poste !
@regardsdes / Instagram
Fisheye
En cours
Concours
Fisheye x La Poste : photographes, sublimez vos bureaux de poste !
30.1130.06
La Poste s’allie à Fisheye pour lancer un concours ayant pour thématique : mon bureau de poste. À la clé ? Un abonnement à Fisheye...
The Dreamers, un concours en soutien aux jeunes talents 
© Édouard Mendis prise par son père, Thilan Mendis
En cours
Appel à candidature
The Dreamers, un concours en soutien aux jeunes talents 
15.0215.09
L'association RÊVE, qui promeut la photographie à travers l'éducation, lance un appel à candidatures pour son concours de photographie...
Photographes aguerri·es, venez participer au Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière
© Olivier Jobard / MYOP
En cours
Appel à candidature
Photographes aguerri·es, venez participer au Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière
27.0317.06
Vous êtes un·e photographe professionnel·les résidant en France et vous avez un projet audacieux ? Candidatez au Prix de Photographie...
Plus que quelques jours pour candidater au Prix Révélation La Kabine x Saif !
Arles © Anaïs Casting et Juliette Larochette
En cours
Appel à candidature
Plus que quelques jours pour candidater au Prix Révélation La Kabine x Saif !
01.0430.05
La Kabine – centre de l'image
La Kabine – centre de l’image revient guider le festival (O)ff des Rencontres d’Arles cet été ! Le Prix Révélation qu’elle mène en...
Nos derniers articles
Voir tous les articles
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
© Chantal Elisabeth Ariëns
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
Jusqu’au 20 juillet, le centre d’art Bildhalle à Amsterdam, accueille la photographe et artiste visuelle Chantal Elisabeth Ariëns, qui se...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 8 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas