Terminé
Appel à candidature

Le Prix Élysée : à vous de jouer !

La troisième édition du Prix Élysée est lancée. Ce prix international de soutien à la production photographique encourage les artistes à mi-carrière, en les accompagnant dans l’élaboration d’un projet inédit. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 4 mars 2018.
12 février 2018   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Le Prix Élysée : à vous de jouer !

Le Musée de l’Élysée, situé à Lausanne, annonce le lancement de son troisième Prix Élysée. Ce dernier a pour but de permettre à des photographes prometteurs de franchir un cap dans leur carrière. Huit nominés seront révélés au public en juin, lors de la « Nuit des Images ». Ils auront ensuite deux ans pour développer le projet de leur choix, accompagnés par l’équipe du Musée. Un livre sera également publié, regroupant leurs créations. Une belle promesse de visibilité.

Comment participer ?

Les photographes doivent poser leur candidature en leur nom, en envoyant leur dossier directement au musée à l’adresse suivante : Musée de l’Elysée, Prix Elysée, 18, avenue de l’Elysée, 1014 Lausanne, Suisse.

Tous les candidats doivent être recommandés par un professionnel reconnu dans le domaine de l’art.

Le dossier de candidature doit impérativement contenir :

  • Un portfolio composé de 10 à 20 tirages libres, non encadrés, non montés, de format A4 ou similaire. Les photographes peuvent présenter une sélection d’œuvres individuelles, une série, ou des travaux préparatoires du projet qu’ils proposent pour le prix.
  • Les informations suivantes doivent figurer très clairement au dos de chaque tirage : nom de l’artiste, titre de l’œuvre, année de production, format de l’œuvre originale.
  • Un descriptif du projet proposé pour le prix (maximum 500 mots).
  • Une biographie rédigée (maximum 300 mots).
  • Un CV contenant les éléments suivants : coordonnées complètes, formation, sélection d’expositions et de publications.
  • Le formulaire de candidature au prix, disponible sur le site internet du prix, dûment rempli et signé.
  • Une lettre de recommandation, adressée au Musée de l’Elysée, du professionnel parrainant la candidature, qui doit également remplir et signer le formulaire à son attention.
  • Un portrait photographique libre de droits.
  • Un CD ou une clé USB contenant la version digitale des éléments du dossier, en deux formats haute définition : l’un TIFF 350 dpi (max. 80 mégaoctets), l’autre JPEG 72 dpi (max. 2 mégaoctets). Le CD ou la clé USB doit également contenir le portrait du candidat ainsi que les légendes de toutes les images.

Les récompenses :

Les huit nominés seront contactés individuellement par le Musée de l’Élysée fin avril, ils seront ensuite révélés au public lors de la « Nuit des Images », qui aura lieu fin juin. Ils se verront attribuer une contribution de 5 000 CHF (soit environ 4 345 €). Leurs œuvres seront présentées sous la forme d’une projection de groupe, et leurs projets seront publiés dans le livre des nominés.

 

Le vainqueur, lui, recevra 80 000 CHF (soit environ 69 500 €) pour la production de son projet, et la publication de son livre. Il bénéficiera d’une aide et des conseils de l’un des conservateurs du Musée, ainsi que d’une projection personnelle lors de la « Nuit des Images ». Son livre sera également lancé officiellement durant cet événement.

Projet Omen © David JiménezProjet Omen © David Jiménez
Projet Omen © David JiménezProjet Omen © David Jiménez

© David Jiménez

Image de couverture : Agnes Geoffrey

Eyes Wide Open vous propose de publier votre premier livre photo !
© Randa Mirza, « Beirutopia », Lauréate édition 1 / Courtesy of The Eyes
En cours
Appel à candidature
Eyes Wide Open vous propose de publier votre premier livre photo !
16.1129.02
Paris, France
Ouvert aux photographes n’ayant jamais publié de monographie avec un·e éditeur·ice, le concours pour remporter une des Bourses du 1er...
Fisheye x La Poste : photographes, sublimez vos bureaux de poste !
@regardsdes / Instagram
Fisheye
En cours
Concours
Fisheye x La Poste : photographes, sublimez vos bureaux de poste !
30.1129.02
Jusqu'au 29 février 2024, La Poste s’allie à Fisheye pour lancer un concours ayant pour thématique : mon bureau de poste. À la clé ? Un...
Et si vous deveniez étudiant·e du Fresnoy ? 
Panorama 25 - Nos Îles, 2023 © Aliha Thalien
En cours
Appel à candidature
Et si vous deveniez étudiant·e du Fresnoy
15.1220.03
Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains lance un grand appel à candidatures destiné aux artistes souhaitant approfondir leur...
MANE lance son premier concours photo, Capture what Moves, en soutien à la jeune création
Jasmine © Groupe Mane
En cours
Appel à candidature
MANE lance son premier concours photo, Capture what Moves, en soutien à la jeune création
12.0108.03
Le groupe du secteur des parfums et arômes, lance un appel à candidature pour son premier concours, destiné à la jeune création.
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
Il y a 10 heures   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet