« A Shaded Path » : portraits d’une transition générationnelle

01 septembre 2017   •  
Écrit par Anaïs Viand
« A Shaded Path » : portraits d’une transition générationnelle

En 2016, le jeune photographe parisien Elliott Verdier a vécu quatre mois au Kyrgyzstan, un pays situé en Asie Centrale. A Shaded Path souligne les disparités intergénérationnelles d’un pays peu connu des occidentaux. Le chemin proposé par Elliott est à la fois sociologique, historique et contemplatif. 

Elliott Verdier découvre la photo très jeune, avec son babysitter. Ce dernier lui fait faire le tour de Paris avec un appareil photo jetable. « J’ai encore les photos et sur la moitié, j’ai mes doigts sur l’objectif », se souvient-il. Aucun doute, cet évènement affecte considérablement sa vie : « c’est à ce moment là que j’ai décidé d’être photographe plutôt que vendeur de tickets de métro, ma première passion ». Son chemin semble être tout tracé. Il se rend pour la première fois en Asie à l’âge de 19 ans. Quelques années plus tard, en 2015, il voyage en Birmanie. En 2016, il poursuit sa découverte de l’Asie en se rendant au Kyrgyzstan à deux reprises. Un pays dont il ne connaissait ni le nom ni l’existence. « J’ai toujours été attiré par les pays dont on ne parle pas assez et les régions désertées par les touristes » nous confie-t-il. Armé d’une chambre photographique, il s’en va déterrer les souvenirs du passé. 

© Elliott Verdier
© Elliott Verdier

Kyrgyzstan : un pays contrasté

En plus de nous faire voyager dans un pays peu connu des occidentaux, il parvient à dresser un portrait contemplatif d’un pays à deux vitesses. Durant quatre mois, Elliott Verdier a documenté une société tiraillée par le passé et l’avenir, par le remords et l’espoir. Car A Shaded Path (ndlr, « un chemin ombragé », en français) présente une génération nostalgique de l’URSS en même temps qu’une jeunesse dynamique essayant de mettre le pays sur le chemin de la modernité. Il approche nombre de Kirghizes grâce à son passé de footballer, « un langage universel ». Pour chacune de ses rencontres, c’est un individu et/ou un paysage qu’il sort de l’ombre. On aperçoit par exemple, une femme travaillant depuis 40 ans dans une usine fabricant des ampoules. Si elle paraît épuisée, elle demeure pourtant rêveuse. Des vétérans de la Seconde Guerre mondiale nous transpercent de leur regard. Les plus jeunes, quant à eux, traînent les reliques du passé. Merci donc à son babysitter d’avoir fait bifurquer son chemin.© Elliott Verdier

© Elliott Verdier© Elliott Verdier
© Elliott Verdier
© Elliott Verdier
© Elliott Verdier
© Elliott Verdier
© Elliott Verdier
© Elliott Verdier
© Elliott Verdier
© Elliott Verdier
© Elliott Verdier

© Elliott Verdier

© Elliott Verdier

© Elliott Verdier

Images extraites de la série A Shaded Path © Elliott Verdier

Explorez
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
© Pelle Cass
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
Cette semaine, plongée dans l’œil de Pelle Cass. Dans Crowded Fields, le photographe américain immortalise des terrains de sport sur...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
18 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lancement de Fisheye Immersive La Revue : un observatoire annuel des arts numériques et immersifs
© Salome Chatriot
Lancement de Fisheye Immersive La Revue : un observatoire annuel des arts numériques et immersifs
Un an après le lancement du magazine en ligne, Fisheye Immersive sort sa revue papier. 192 pages, bilingues français-anglais, consacrées...
15 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Silent Radar : VRChat, des mondes en simulation
Connecticut. April 12, 2023. Portrait of Silent behind her green screen. As a Virtual Reality drone racing champion, she uses a green screen while competing online. Because she reveals herself on camera, those moments involve more beauty preparation, so she can feel comfortable while competing in the Women's Cup. Outside of simulator competitions, she also flies her real drone, and is portrayed holding her remote controller. Though she is among the top-200 fastest pilots worldwide, real-life drone racing has a steep cost barrier. In addition, the American drone-racing scene takes place mostly in the Midwest, where she feels a lot of fear related to being a trans woman taking part in these events. © Paola Chapdelaine
Silent Radar : VRChat, des mondes en simulation
Bienvenue sur VRChat, une plateforme en ligne qui permet à une communauté d’environ 70 000 personnes de créer leurs propres avatars et...
14 mai 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
© Pelle Cass
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
Cette semaine, plongée dans l’œil de Pelle Cass. Dans Crowded Fields, le photographe américain immortalise des terrains de sport sur...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
© Jana Sojka
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes donnent à voir les déclinaisons de la fragilité de l’existence.
19 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
18 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet