Adobe x Fisheye : Bérangère Fromont, la création par l’expérience (3/5)

02 avril 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Adobe x Fisheye : Bérangère Fromont, la création par l’expérience (3/5)
Fisheye Magazine s’est associé à Adobe afin d’interroger les pratiques photographiques à travers la thématique « expression disruptive ». Avec sa série expérimentale Except the Clouds, Bérangère Fromont livre une réflexion sur la complexité de l’homme.

« Quand je suis arrivée pour la première fois à Athènes, j’avais des images de manifestations en tête. Celles de 2010, au début de la crise grecque. Un pays que l’on considère comme étant le berceau de la démocratie et qui devient le symbole de la chute du monde. La Grèce est un laboratoire européen », raconte la photographe française Bérangère Fromont. À travers son dernier projet  intitulé Except the Clouds, elle propose une réflexion  sur la place de l’homme dans le chaos de l’histoire. « Je partage ici ma réflexion sur l’expérience de l’histoire et la manière dont les jeunes Athéniens en révolte s’emparent d’elle et font face à des sociétés qui ne peuvent plus penser l’avenir au regard de leur passé, précise-t-elle. À travers ce projet, je rends compte de la complexité du contemporain dans ses différentes strates temporelles – passé, présent et futur – comme un ensemble de vestiges qui ne cessent de se transformer. » En parcourant ses images, l’antique et le moderne se côtoient et s’enchevêtrent. « L’héritage mythologique flamboyant d’Athènes cohabite avec sa situation politico-économique sombre et dramatique », ajoute-t-elle.

L’acceptation, c’est le renoncement

« J’essaie de faire de nouvelles images. Des photos qu’on n’a pas l’impression d’avoir vues mille fois ! Cela serait prétentieux de dire que j’y arrive toujours. Cet objectif est le moteur qui me pousse à casser les codes et à jouer avec les limites de la photographie – que je ne connais pas. Créer, c’est résister ! » lâche Bérangère Fromont, en citant Gilles Deleuze. L’idée de marge, de refus de la norme, conduit depuis toujours sa sensibilité. « Le confort, c’est le renoncement. L’acceptation, c’est le renoncement. Mon rapport à la photographie découle de cette conviction », précise-t-elle. L’artiste déteste toute forme de cadre, et aime expérimenter. « J’ai mêlé manipulations digitales, réappropriation et composition. Les expérimentations successives forment à la fin une image hybride et unique, et le tout compose une sorte de fresque du temps présent ». Elle a, par exemple, réalisé  des captures d’écran d’images diffusées dans les journaux télévisés. « Je me les suis réappropriées et les ai assombries pour montrer leur caractère spectral, fantomatique », précise-t-elle. Dans le fond comme dans la forme, elle casse les codes photographiques. Des explorations utiles pour rendre compte de notre monde en résistance.

© Bérangère Fromont© Bérangère Fromont
© Bérangère Fromont© Bérengère Fromont

© Bérangère Fromont

© Bérangère Fromont© Bérangère Fromont
© Bérangère Fromont© Bérangère Fromont

© Bérangère Fromont

Explorez
Bodyland : déluge de chairs
© Kristina Rozhkova
Bodyland : déluge de chairs
C’est l’Amérique contemporaine que Kristina Rozhkova photographie dans sa série Bodyland. Une Amérique de la peau orange comme le...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
© Robin Lopvet
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
Du 17 février au 5 mai 2024, Robin Lopvet présente sept séries qui ont toutes en commun l’utilisation de la retouche numérique et/ou de...
11 avril 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Les détournements colorés de Clairéjo
© Clairéjo, « Cœur fendu »
Les détournements colorés de Clairéjo
Depuis près de deux ans, Claire Brault et Jeohan Bonillo conjuguent photographie et broderie en redonnant une âme à des clichés oubliés....
11 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Le cycle de la vie, R’lyeh et Jan Švankmajer : dans la photothèque d’Elena Helfrecht
Si tu devais ne choisir qu’une seule de tes images, laquelle serait-ce ? © Elena Helfrecht
Le cycle de la vie, R’lyeh et Jan Švankmajer : dans la photothèque d’Elena Helfrecht
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
10 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bodyland : déluge de chairs
© Kristina Rozhkova
Bodyland : déluge de chairs
C’est l’Amérique contemporaine que Kristina Rozhkova photographie dans sa série Bodyland. Une Amérique de la peau orange comme le...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
© Robin Lopvet
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
Du 17 février au 5 mai 2024, Robin Lopvet présente sept séries qui ont toutes en commun l’utilisation de la retouche numérique et/ou de...
11 avril 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
© Nancy Jesse
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
En ce mois d’avril, la ville de Bordeaux célèbre le 8e art. Parmi les nombreuses expositions à découvrir figure Fotohaus Bordeaux, qui...
11 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet