Affranchissez-vous avec Valérie Belin

22 février 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Affranchissez-vous avec Valérie Belin

La photographe plasticienne Valérie Belin s’associe à La Poste et sort un timbre artistique illustré par l’une de ses œuvres, Calendula Marigold.

Photographe et artiste plasticienne française, Valérie Belin s’est intéressée, durant sa carrière, aux courants minimalistes et conceptuels. Fascinée par le médium photographique, elle construit des jeux de création et réflexion au cœur de ses œuvres. Le corps, l’identité et les transformations des êtres constituent pour la photographe une source permanente d’inspiration. Le 25 février 2019, elle a sorti, en collaboration avec La Poste, un timbre artistique, qui s’affranchit des règles de l’art.

L’image choisie pour illustrer le timbre Calendula Marigold est tirée de la série Black-Eyed Susan I, réalisée en 2010. Un projet représentant des jeunes femmes aux noms de fleurs. Si le travail s’inspire des codes de la beauté féminine des années 1950 – lèvres rouges, chignon haut, yeux de chat – l’ornement végétal modernise l’ensemble, et évoque une libération. « L’élégance s’exprime par la déconstruction d’une forme banale et commune : celle du stéréotype, explique l’artiste. L’effacement du code permet de faire jaillir des qualités inhérentes à l’élégance. La beauté au sein même de la vie et son déséquilibre permanent, quelque chose que l’on pourrait appeler paradoxalement une parfaite imperfection. » En transformant cette beauté « attendue », Valérie Belin invite la grâce et l’élégance dans sa création.

Le timbre sera vendu dans certains bureaux de poste, ainsi qu’à la boutique Le Carré d’Encre (Paris 9e) – où il sera en avant-première les 22 et 23 février – et au musée de La Poste (Paris 15e). Il sera également disponible par abonnement ou correspondance.

© Photographie Valérie Belin, mise en page Aurélie Baras

© Valérie Belin, mise en page Aurélie Baras

Explorez
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
© Nancy Jesse
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
En ce mois d’avril, la ville de Bordeaux célèbre le 8e art. Parmi les nombreuses expositions à découvrir figure Fotohaus Bordeaux, qui...
11 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de Maxime Riché : après le drame, l’ironie des publicitaires
© Maxime Riché
Dans l’œil de Maxime Riché : après le drame, l’ironie des publicitaires
Cette semaine, plongée dans l’œil de Maxime Riché. Dans Paradise, projet que nous vous présentons sur les pages du Fisheye #64, le...
08 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Mesnographies 2024 : un voyage photographique conscient et engagé
© Charles Thiefaine
Mesnographies 2024 : un voyage photographique conscient et engagé
Du 1er juin au 14 juillet, se tient l’édition 2024 des Mesnographies, le festival international de photographie se déroulant dans le...
03 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Focus #71 : Sophie Alyz et les oiseaux qui prennent le train
04:54
© Fisheye Magazine
Focus #71 : Sophie Alyz et les oiseaux qui prennent le train
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Sophie Alyz traite, avec Beak, de l’impact de l’homme sur son environnement au travers...
27 mars 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill