Agnès Lloyd Platt : la couleur de nos émotions

15 décembre 2023   •  
Écrit par Ana Corderot
Agnès Lloyd Platt : la couleur de nos émotions
© Agnès Lloyd Platt
© Agnès Lloyd Platt

« Le monde est rempli de répétitions et de normalité. La photographie me permet de prendre du recul et de me perdre dans la couleur, où l’espace est libérateur. C’est aussi une manière de créer un lien entre toutes les personnes qui participent à la réalisation d’une image, leurs pensées croisées, leurs efforts combinés et leurs résultats inattendus, ainsi qu’avec les spectateurices. L’imagerie est une conversation influencée par l’histoire de ces derniers, leur point de vue, leur quotidien… Les images peuvent dire des choses différentes d’un moment à l’autre et j’aime qu’elles aient ce pouvoir » avoue Agnès Lloyd Platt. Installée à Londres, la photographe de mode et réalisatrice œuvre à la création d’un univers visuel où se lient optimisme et féminisme, inclusivité et bienveillance. Le tout dans une palette de nuances exacerbée. Teintées d’un surréalisme envoûtant, ses images révèlent des portraits sensuels aux textures savoureuses, des danses irréelles et des scènes enchanteresses tout droits issus de contes merveilleux. Largement influencée par le travail de son grand-père, artiste et membre des « York Four », un groupe de peintres abstraits des années 1960, elle réalise à sa façon des fresques picturales où le monde se meut avec une ferveur sans précédent. « Il y a un tableau, qui, je trouve, représente bien mon travail, c’est celui de la cathédrale de Canterbury peint par mon grand-père dans les années 1960. Il est apaisant dans ses bleus froids, mais il a des touches d’orange ardent qui brûlent par-dessous. Là où les deux couleurs se rencontrent, j’y vois à la fois une lutte et un amour naissant. Dans les deux cas, de l’émotion. J’aime aussi les éléments textuels – cela semble presque comestible, épais et moux, comme du dentifrice », conclut-elle.

© Agnès Lloyd Platt
© Agnès Lloyd Platt

© Agnès Lloyd Platt
© Agnès Lloyd Platt
© Agnès Lloyd Platt

© Agnès Lloyd Platt

© Agnès Lloyd Platt

© Agnès Lloyd Platt
© Agnès Lloyd Platt

© Agnès Lloyd Platt

© Agnès Lloyd Platt

Explorez
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
© Maewenn Bourcelot
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine creusent l'énigme derrière les images, puisent dans les possibilités du 8e art...
21 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
© Nicolas Lebeau
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
Avec Voltar A Viver (« Retourner à la vie », en français), Nicolas Lebeau questionne notre rapport aux images en puisant aussi bien dans...
17 avril 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
© Maewenn Bourcelot
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine creusent l'énigme derrière les images, puisent dans les possibilités du 8e art...
21 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas