Alexander Gronsky vend ses paysages moscovites pour soutenir l’Ukraine

28 mars 2022   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Alexander Gronsky vend ses paysages moscovites pour soutenir l'Ukraine

Le photographe estonien Alexander Gronsky vend quelques-uns de ses tirages moscovites  sur le site de l’ISSP afin de soutenir l’Ukraine. Une manière astucieuse d’apporter son aide au pays, et ce, à l’insu de la Russie.

Sous l’impulsion d’Alexander Gronsky, la plateforme de photographie contemporaine ISSP héberge une vente en soutien à l’Ukraine. Basée à Riga, capitale de la Lettonie, elle propose des programmes éducatifs et de mises en réseaux entre artistes. Son objectif ? Créer de nouvelles manières de promouvoir les échanges et d’appréhender le 8e art au-delà des frontières. Depuis 2006, l’organisation à but non lucratif a déjà réuni une communauté florissante de talents émergents venus d’Europe de l’Est et d’ailleurs. C’est donc tout naturellement qu’elle a accepté de s’associer au photographe estonien pour rassembler les nations par le biais de leur médium de prédilection.

Le temps de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, Alexander Gronsky propose donc quelques-unes de ses images moscovites à la vente sur le site de l’ISSP. Territoires dépeuplés et quiétude de vastes contrées enneigées… L’auteur engage ainsi toute une réflexion sur les effets de l’environnement sur les populations locales. Pour acquérir l’un de ses paysages produits en édition limitée, il vous faut faire un don minimum de 150 €. Les bénéfices sont ensuite intégralement reversés à des organisations caritatives qui interviennent en Ukraine – et vous pouvez les choisir ! L’occasion de soutenir une noble cause tout en augmentant votre collection.

© Alexander Gronsky

© Alexander Gronsky

© Alexander Gronsky

© Alexander Gronsky

Explorez
Markowicz & Ackerman : à Arles, deux dialogues avec le temps
© Michael Ackerman
Markowicz & Ackerman : à Arles, deux dialogues avec le temps
Du 27 juin au 29 septembre 2024, la galerie Anne Clergue Galerie à Arles présente Le monde flottant, de Michael Ackerman et Maciej...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Les expositions photo à découvrir cet été !
Paris, 1967 © Joël Meyerowitz
Les expositions photo à découvrir cet été !
Chaque saison fait fleurir de nouvelles expositions. À cet effet, la rédaction de Fisheye a répertorié toute une déclinaison...
14 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
How I Met Jiro : les marges d'Osaka révélées par Chloé Jafé
© Chloé Jafé
How I Met Jiro : les marges d’Osaka révélées par Chloé Jafé
Avec How I Met Jiro, livre édité conjointement par The(M) Editions et IBASHO, Chloé Jafé clôt une trilogie en trois chapitres qui conte...
13 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Campbell Addy : quand la nuance reprend ses droits
© Campbell Addy
Campbell Addy : quand la nuance reprend ses droits
Jeune photographe à l'ascension fulgurante, Campbell Addy s'engage corps et âme pour offrir une visibilité aux personnes noires et queer...
13 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Markowicz & Ackerman : à Arles, deux dialogues avec le temps
© Michael Ackerman
Markowicz & Ackerman : à Arles, deux dialogues avec le temps
Du 27 juin au 29 septembre 2024, la galerie Anne Clergue Galerie à Arles présente Le monde flottant, de Michael Ackerman et Maciej...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
La fille du marin : les aventures océaniques de Katalin Száraz
© Katalin Száraz
La fille du marin : les aventures océaniques de Katalin Száraz
Katalin Száraz compose, avec La fille du marin, un hommage visuel à la profession de son père. Une série oscillant entre les fantasmes de...
14 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les expositions photo à découvrir cet été !
Paris, 1967 © Joël Meyerowitz
Les expositions photo à découvrir cet été !
Chaque saison fait fleurir de nouvelles expositions. À cet effet, la rédaction de Fisheye a répertorié toute une déclinaison...
14 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
L’éternel été de Beatrice Salomone
© Beatrice Salomone
L’éternel été de Beatrice Salomone
À l’argentique, Beatrice Salomone capture une saison estivale infinie, dont la chaleur pousse les corps à se détendre et les...
14 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas