Au micro de « Regardez voir » #65

24 octobre 2018   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au micro de « Regardez voir » #65

Cette semaine, Brigitte Patient visite deux expositions. La première, installée au Jeu de Paume, revient sur la carrière de Dorothea Lange. La seconde, organisée par la Galerie Binôme, présente la nouvelle série de Marc Lathuillière.

Le Jeu de Paume accueille l’exposition Dorothea Lange, politiques du visible jusqu’au 27 janvier 2019. C’est le premier événement dédié à la photographe américaine en France depuis vingt ans. Articulée en cinq chapitres, l’exposition retrace le parcours de Dorothea, de 1932 à 1957. En observant ses photographies, on découvre la relation qu’entretenait l’artiste avec son sujet. Elle s’approche des corps, et capture les gestes, les détails qui forment la scène et caractérisent le modèle.

Une série d’images attire l’attention de Brigitte Patient : des photographies censurées aux États-Unis jusqu’en 2006. Une étude sur l’internement d’américains d’origine japonaise réalisée en 1942. La photographe avait alors documenté l’enfermement de 110 000 personnes dans des camps. Enfin, focus sur une image emblématique du travail de Dorothea : la mère migrante. Six prises de vue ont été nécessaires pour réaliser ce cliché. D’abord installée loin de son modèle, la photographe se rapproche peu à peu de la mère, jusqu’à saisir cette expression énigmatique et envoûtante.

© The Dorothea Lange Collection, the Oakland Museum of California, City of Oakland. Gift of Paul S. Taylor

© The Dorothea Lange Collection, the Oakland Museum of California, City of Oakland. Gift of Paul S. Taylor
© The Dorothea Lange Collection, the Oakland Museum of California, City of Oakland. Gift of Paul S. Taylor© The Dorothea Lange Collection, the Oakland Museum of California, City of Oakland. Gift of Paul S. Taylor

© The Dorothea Lange Collection, the Oakland Museum of California, City of Oakland. Gift of Paul S. Taylor

© The Dorothea Lange Collection, the Oakland Museum of California, City of Oakland. Gift of Paul S. Taylor

Jouer avec les apparences

Direction ensuite la Galerie Binome, installée dans le Marais à Paris. C’est là-bas que le photographe Marc Lathuillière expose sa nouvelle série, Fractal Spaces. Son précédent travail, Musée national, regroupait 1000 portraits d’hommes et de femmes au travail, des artisans aux célébrités, tous rendus anonymes grâce à un même masque. Une manière d’uniformiser une France trop peu ouverte d’esprit.

Dans Fractal Spaces, Marc joue à nouveau avec les apparences. Il détourne, cette fois, la photographie documentaire. « On observe un certain académisme dans la manière de représenter les zones périurbaines en photographie », explique Marc. « La même distanciation, l’absence de figure humaine, le ciel gris… Je voulais les photographier autrement ». Il présente ses paysages à travers des rideaux d’arbres denses, et les contre colle sur des miroirs. Un jeu de profondeur se crée alors, tandis que la végétation se reflète, et le visiteur doit se positionner, s’ajuster lui-même en passant devant cette vision.

© Marc Lathuillière, courtesy Galerie Binome

© Marc Lathuillière, courtesy Galerie Binome

© Marc Lathuillière, courtesy Galerie Binome

© Marc Lathuillière, courtesy Galerie Binome

© Marc Lathuillière, courtesy Galerie Binome

Image d’ouverture : Dorothea Lange

Explorez
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
© J.A. Young
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
Cette semaine, plongée dans l’œil de J.A. Young. Aussi fasciné·e que terrifié·e par les horreurs que le gouvernement américain dissimule...
15 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
14 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine