Au micro de « Regardez voir » #76

09 janvier 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au micro de « Regardez voir » #76

Cette semaine, Brigitte Patient revient sur la sortie du numéro 34 de Fisheye. Et rencontre Marie Docher, fondatrice du collectif La Part des Femmes.

Le dernier numéro de Fisheye est en kiosque. Au micro de Regardez voir, Éric Karsenty, rédacteur en chef du magazine, revient sur la couverture du numéro. On y voit une femme, débout sur un sol aux motifs géométriques, surréalistes. « Michelle Cho et June Kim, les deux photographes, sont inspirées par l’architecture, la littérature et le cinéma », commente Éric Karsenty. Des thèmes également abordés dans le dossier de ce numéro, consacré à la littérature et la photographie. Parmi les différents artistes, on trouve Patrick Bard, Amaury da Cunha, ou encore Franck Courtès, des photographes-écrivains à l’approche unique.

Dans ce nouveau numéro de Fisheye, lumière également sur Camille Gharbi, lauréate du prix Fidal Youth Photography. Dans ses Preuves d’amour, elle représente des objets du quotidien – une casserole, un cutter, une enceinte ou encore un coussin – ayant servi aux meurtres de femmes par leurs conjoints. Un projet poignant à découvrir dans Fisheye #34.

© Patrick Bard

© Patrick Bard

© Franck Courtès

© Franck Courtès

© Amaury da Cunha

© Amaury da Cunha

© Michelle Cho & June Kim© Michelle Cho & June Kim

© Michelle Cho & June Kim

© Camille Gharbi

© Camille Gharbi

Un long chemin à parcourir

Rencontre ensuite avec la photographe et réalisatrice Marie Docher, qui a lancé le collectif La Part des Femmes en 2017. Ensemble, les membres du collectif luttent contre l’invisibilité des femmes photographes. « L’histoire de la photographie est toujours écrite par des hommes, déclare Marie Docher. Elle est très problématique, puisqu’elle laisse croire que le photographe est un homme occidental. »

En France, 60 % des diplômés d’écoles d’art sont des femmes, mais elles représentent seulement 20 % des artistes exposés. À l’échelle mondiale, seuls 10 % des prix du monde de l’art leur sont décernés. Un parcours semé d’embûches. « La photographie n’échappe pas à la société. Or, nous sommes en France dans une société encore imprégnée de sexisme », commente la fondatrice du collectif. Si La Part des Femmes a déjà adressé une lettre au directeur des Rencontres d’Arles, Sam Stourdzé, pour lui demander d’inclure davantage de femmes dans sa programmation, il reste encore un long chemin un parcourir.

© Marie DocherMarie Docher © Erika Gentry

© à g. Marie Docher, à d. Marie Docher par Erika Gentry

Image d’ouverture : © Patrick Bard

Explorez
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
22 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
© Andrea Sena
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Andrea Sena, qui s’est attachée à capturer la fête comme acte de résistance en temps de guerre. Pour...
19 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill