Baptiste Rabichon sacré 11e lauréat du Prix Camera Clara 2023

20 avril 2023   •  
Écrit par Léa Boisset
Baptiste Rabichon sacré 11e lauréat du Prix Camera Clara 2023

Ce soir, au studio Frank Horvat, a été révélé le 11e lauréat du Prix de la photographie Caméra Clara : Baptiste Rabichon. Ce prix, crée en 2012 par Joséphine de Bodinat-Moreno et mis en œuvre par Audrey Bazin, directrice artistique, récompense chaque année un travail photographique à la chambre d’un artiste contemporain.

Si Baptiste Rabichon, photographe expérimental, lauréat 2017 du prix BMW Art&Culture à l’École des Gobelins, exploite généralement à la fois des outils numériques modernes (scanners, rayon X) et des procédés anciens (photogrammes, cyanotypes, sténopés), il s’est donc approprié, pour son geste Mother’s room, la technique de la photographie à la chambre.

La chambre en perspectives

La suite de photographie Mother’s room de Baptiste Rabichon nous plonge dans nos souvenirs d’enfance et ces instants privilégiés, quand, la tête renversée en dehors du lit, nous laissions mollement flotter notre imagination. Par ces clichés silencieux, aux teintes douces, l’on se remémore aisément nos yeux fixés sur les plafonds pâles, au vide engloutissant, si propice à la rêverie. Ici, l’utilisation de la chambre photographique grand format, à l’ère de l’instantané qui est celle du numérique, se fait ode à la lenteur. Elle implique la pose, la respiration, la patience réflexive de l’élaboration. Tout discours s’efface au profit de la réminiscence, de la contemplation d’un moment paisible qui semble évanescent.

Dans ses photographies, de nouvelles perspectives se dessinent et guident nos yeux vers des obliques étonnantes. L’artiste élabore une poésie du recoin, en déplaçant les angles des murs et des plafonds sur le devant de la scène. Par cette architecture décentrée, le regard est amené ailleurs, dans des compositions quasi picturales, d’une grande sobriété, aux couleurs vibrantes. Alors que les fonds de placard évoquent aussi cette beauté des replis, les couloirs lumineux et les portes ouvertes introduisent des issues, de nouveaux points de « fuite », par lesquels l’esprit, et le regard, qui buttaient sur ces angles, brûlent de s’échapper.

© Baptiste Rabichon

© Baptiste Rabichon

© Baptiste Rabichon

© Baptiste Rabichon

Explorez
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
© Maewenn Bourcelot
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine creusent l'énigme derrière les images, puisent dans les possibilités du 8e art...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
© Nicolas Lebeau
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
Avec Voltar A Viver (« Retourner à la vie », en français), Nicolas Lebeau questionne notre rapport aux images en puisant aussi bien dans...
17 avril 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
© Maewenn Bourcelot
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine creusent l'énigme derrière les images, puisent dans les possibilités du 8e art...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas