Bodyland : déluge de chairs

12 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Bodyland : déluge de chairs
© Kristina Rozhkova
© Kristina Rozhkova
© Kristina Rozhkova

Elles sont deux, immobiles sous leurs muscles recouverts d’autobronzant comme des statues attendant leur tour de briller. Seules traces d’individualité, les visages sont maquillés à outrance pour en faire des poupées. L’hyper féminin côtoyant l’hypertrophie des chairs. Car il y a du muscle, du tendon, des ligaments forts comme des câbles dans ces déesses échappées d’un film des eighties. C’est pourtant la Russie contemporaine que Kristina Rozhkova photographie dans sa série Bodyland. Une Russie de la peau orange, cousine improbable d’une amérique MAGA et du président qu’elle se souhaiterait. Prenant à rebours l’emphase du concours auquel elle assiste, Kristina Roshkova témoigne ainsi du kitsch improbable d’un pays en vase clos, une « secte » dit-elle dans laquelle toute autre apparence dépare. « J’avais l’air ridicule au milieu de ces gens en autobronzant, avec de faux corps, de fausses dents blanches, en talons et en maillots de bain à paillette, parce que j’étais complètement démaquillée, avec un corps totalement étranger au sport, dans des vêtements d’occasion », se souvient-elle.  Si l’humour pourrait laisser penser à une satire – « ce championnat de bodybuilding m’a beaucoup rappelé les expositions canines auxquelles ma mère m’emmenait pendant mon enfance », s’amuse l’autrice – il s’agit ici d’une anatomie grinçante voir d’une revanche : les corps sont photographiés de très près, au flash, comme pour en faire la dissection. Traverser la peau qui n’est qu’enveloppe à performance et à protéines. « Je voulais exposer ses corps pour les faire apparaitre dans ce qu’ils sont pour moi, le symptôme d’une maladie », conclut-elle. Celle d’une beauté factice, surannée en apparence, mais, peut-être, bientôt victorieuse.

© Kristina Rozhkova

© Kristina Rozhkova
© Kristina Rozhkova

© Kristina Rozhkova

© Kristina Rozhkova
© Kristina Rozhkova
© Kristina Rozhkova

© Kristina Rozhkova
© Kristina Rozhkova
© Kristina Rozhkova
© Kristina Rozhkova
© Kristina Rozhkova
© Kristina Rozhkova
© Kristina Rozhkova

© Kristina Rozhkova
À lire aussi
Royaux canins
Terminé
Concours
Royaux canins
Pour réaliser Best in show, Dolly Faibyshev, photographe américaine, s’est immergée dans l’univers kitsch et surréaliste des concours…
L'adolescence de Kristina Rozhkova : entre sexualité et naïveté
L’adolescence de Kristina Rozhkova : entre sexualité et naïveté
« De manière générale, je m’intéresse à la photographie conceptuelle. Je crois que l’intensité et l’agressivité de mes prises de vues…
31 décembre 2021   •  
Écrit par Ana Corderot
Explorez
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
27 mai 2024   •  
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Le Salon de la Photo présente les Zooms 2024 ! L’occasion de (re)découvrir Toujours Diane, le songe éveillé de Juliette Alhmah...
24 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
© Enzo Lefort
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
Enzo Lefort, le plus titré des escrimeurs français, est l’un des plus sûrs espoirs de médaille aux prochains Jeux olympiques. Dans...
23 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Nos derniers articles
Voir tous les articles
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
© Chantal Elisabeth Ariëns
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
Jusqu’au 20 juillet, le centre d’art Bildhalle à Amsterdam, accueille la photographe et artiste visuelle Chantal Elisabeth Ariëns, qui se...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas