Focus #4 : La Guerre de Sécession reconstituée dans le viseur de Brandon Tauszik

23 mars 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas

Découvrez le quatrième épisode de Focus, notre nouveau rendez-vous hebdomadaire ! À la croisée de la vidéo et du podcast, ce format immersif donne la parole à vos photographes préféré·e·s. Installez-vous confortablement et plongez cette fois-ci dans l’univers de Brandon Tauszik.

Vous le savez, au sein de la rédaction Fisheye, on aime autant les photos que leurs récits ! Alors, on a imaginé un nouvel objet multimédia, et aujourd’hui, sort le quatrième épisode de la série. Ce format inédit mêlant son et image est réalisé par Alex Liebert, une spécialiste en matière de film photographique. Chaque semaine, les artistes se dévoilent et partagent avec nous quelques anecdotes ! Dans ce nouveau numéro, Brandon Tauszik succède à Camille Gharbi, Corentin Fohlen et Pixy Liao. Passionné par la diversité des cultures, et leur manière d’interagir avec l’espace, le photographe américain nous avait présenté Pale Blue Dress, il y a deux ans. Un travail dédié aux reconstitutions des batailles de la Guerre de Sécession, se déroulant en Californie – un État qui n’a pourtant jamais accueilli ces batailles.

« De nombreux participants suivent les principes de ce que l’on appelle la cause perdue. Il s’agit d’une croyance populaire qui affirme que la cause des États confédérés pendant la Guerre de Sécession était irréprochable, héroïque et qu’elle n’était pas née d’une volonté de préserver l’esclavage. La cause tente de préserver l’honneur du Sud confédéré en présentant sa défaite sous son meilleur jour », nous rappelle Brandon Tauszik. C’est avec un certain cynisme que l’auteur documente les réalités de ces reconstitutions grandeur nature. Entre incohérences territoriales, jeux de rôle poussifs et actions factices, il trace, en contrepoint, une vision critique d’une pratique alimentant les idéaux du Nationalisme blanc – un mouvement ayant gagné en popularité durant la présidence de Trump. Une œuvre dont l’esthétisme marqué met en relief les inégalités flagrantes d’une communauté effaçant la mixité.

(Re)découvrez, dans ce quatrième épisode de Focus, ce projet marquant !

Explorez
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
© Andrea Sena
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Andrea Sena, qui s’est attachée à capturer la fête comme acte de résistance en temps de guerre. Pour...
19 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 12.02.24 au 18.02.24 : un éveil réparateur
© Maurine Tric
Les images de la semaine du 12.02.24 au 18.02.24 : un éveil réparateur
C’est l’heure du récap’ ! Cette semaine, les photographes mis·es en avant par Fisheye ont en commun de transmettre des valeurs de soin et...
18 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
La RATP invite Fisheye à célébrer la diversité de la photographie de sport
© Cait Oppermann
La RATP invite Fisheye à célébrer la diversité de la photographie de sport
Cette année encore, la RATP a convié Fisheye à investir des stations de son réseau métropolitain. Cette invitation prend place dans le...
17 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
The Necklace, 1999 © 2021, Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
Pendant plus de deux décennies, Alessandra Sanguinetti a documenté, au travers de mises en scène, le quotidien de deux petites filles de...
20 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet