BZH Photo : Fernanda Tafner rêve de la Bretagne

16 juillet 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
BZH Photo : Fernanda Tafner rêve de la Bretagne

Du 16 juillet au 19 septembre, BZH Photo, festival installé à Loguivy-de-la-Mer met à l’honneur le travail de l’artiste visuelle brésilienne Fernanda Tafner. Une promenade immersive imaginée et installée en plein cœur de la Bretagne !

Créé par Camille Gajate, archiviste, formée notamment au sein des collections photographies du Musée Guimet, BZH Photo entend provoquer un moment d’échange, un partage culturel à travers le médium photographique. Imaginé en 2019, le festival invite en résidence, chaque année, un artiste étranger à Loguivy-de-la-Mer, en Bretagne. Leur objectif ? Proposer une nouvelle vision de la région, en laissant parler leur propre sensibilité. Après avoir laissé les photographes Kodo Chijiiwa et Mårten Lange s’exprimer, lors des deux premières éditions, l’événement donne cette année carte blanche à la brésilienne Fernanda Tafner. Une vingtaine de ses images sont exposées en grand format sur le port de Loguivy, offrant aux habitants et aux visiteurs une immersion dans Songe, un travail inspiré par la mer et ses mouvements.

« Impossible de ne pas être saisi par les marées. L’eau qui arrive, qui s’installe progressivement. Efface les traces et se présente en surface lumineuse. Quand elle repart, à chaque fois, un nouveau décor émerge. L’estran m’a presque dévorée, mais il m’a aussi offert ses pépites. Dans la mer, comme dans les terres, les corps étaient au travail. Pour planter, pour cultiver, pour sauver, mais aussi pour le plaisir. L’épaisseur de l’histoire était imprégnée dans les pores. J’ai essayé de respirer les arômes, puis de souffler les effets ressentis », raconte Fernanda Tafner. Fascinée par une côte très différente de celle de son pays d’origine, la photographe a appris à connaître ses marées, ses couleurs, sa fougue… ainsi que les acteurs qui évoluent près d’elle. Avec une poésie bien à elle, l’autrice imagine un récit entre couleurs et nuance de gris, puisant dans un imaginaire fou, un onirisme assumé, pour rehausser la beauté du réel. « Songe est ce qui apparaît devant nos yeux quand ils sont fermés, sans que nous soyons endormis », précise l’artiste.

 

Le 16 juillet, à 18h aura lieu le vernissage de l’exposition, sur les quais de Loguivy-de-la-Mer. Venez nombreux ! Plus d’informations sur le site du festival.  

© BZH PHOTO × Fernanda TAFNER© BZH PHOTO × Fernanda TAFNER
© BZH PHOTO × Fernanda TAFNER© BZH PHOTO × Fernanda TAFNER

© BZH PHOTO × Fernanda Tafner

Explorez
L’éclat des nuits de Nicolas Hermann
© Nicolas Hermann
L’éclat des nuits de Nicolas Hermann
C’est en pleine nuit que Nicolas Hermann trouve l’inspiration. Dans la pénombre, le photographe français compose des récits mystiques...
10 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Francisco Gonzalez Camacho : splendeur d'appartenir
© Francisco Gonzalez Camacho
Francisco Gonzalez Camacho : splendeur d’appartenir
« J’aime voir le monde d'un point de vue photographique. En ce sens, je m'identifie beaucoup à Garry Winogrand (photographe américain...
10 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Kyotographie 2024 : danser avec la photographie
© Yoriyas
Kyotographie 2024 : danser avec la photographie
Breakdancer, photographe, vidéaste et chorégraphe, le Marocain Yoriyas (Yassine Alaoui Issmaili) nous propose avec Casablanca. Not The...
07 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Necromancer : Inuuteq Storch, mage noir au service des mythes groenlandais
© Inuuteq Storch
Necromancer : Inuuteq Storch, mage noir au service des mythes groenlandais
Dans Necromancer, un récit monochrome aux frontières du monde spirituel, Inuuteq Storch illustre les coutumes de ses ancêtres, tout en...
23 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
© Tom Kleinberg
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
Le festival Circulation(s) n’en finit pas de faire briller la jeune photographie européenne. Dans l’un des cubes de l’espace central du...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
20 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
© Pelle Cass
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
Cette semaine, plongée dans l’œil de Pelle Cass. Dans Crowded Fields, le photographe américain immortalise des terrains de sport sur...
20 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
© Jana Sojka
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes donnent à voir les déclinaisons de la fragilité de l’existence.
19 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet