« Chaque image donne un sentiment d’urgence »

30 juillet 2015   •  
Écrit par Fisheye Magazine
"Chaque image donne un sentiment d'urgence"
Avec sa série Habitat, la photographe Kelia Anne MacCluskey a souhaité capturer les souvenirs fugaces de sa jeunesse. Propos recueillis par Hélène Rocco.

Kelia Anne MacCluskey

est étudiante au Savannah College of Art & Design aux États-Unis. En grande nomade, elle voyage autant que possible. La photographe aspire à créer toute sa vie et souhaite produire des images qui illustrent l’affection qu’elle porte à tous ceux qui l’entourent. Pour Fisheye, elle revient sur la série Habitat.

Fisheye: Comment as-tu eu l’idée de réaliser cette série ?

Kelia

: Depuis deux ans, j’ai un réel engouement pour les projets nostalgiques. Habitat illustre mon désir de me rappeler ma jeunesse fugace, les bons moments qui ponctuent mes week-ends, mes amoureux qui vont et viennent… Et aussi la douleur et la splendeur qui sont liés à la nostalgie. Chaque image donne un sentiment d’urgence: on doit savourer ce moment avant qu’il ne s’éclipse. Comme dans les rêves et les souvenirs, les visages sont dissimulés voire inexistants. On aime tous être nostalgique et cette série aide à se souvenir.

Photo extraite de la série "Habitat" © Kelianne

Pourquoi as tu décidé d’être photographe ?

Je suis devenue photographe parce qu’aucun autre métier ne semblait me correspondre, rien d’autre ne me faisait vibrer. Enfant, j’ai pris des leçons de piano, d’équitation, de danse, de chant, de théâtre et j’ai même tenté – pour une raison qui m’échappe – de faire du sport. Ces activités ne me correspondaient pas et m’ont appris que la passion ne se commande pas. À l’adolescence, je suis allée en séjour à Londres et j’ai passé plus de temps avec mon appareil photo qu’avec mes camarades. Depuis, le voyage et la création sont devenus, à mes yeux, le plus passionnant et le plus enrichissant des cocktails.

En quelques mots, comment décrirais-tu ton style ?

Les couleurs, les natures mortes, la féminité et l’amour ont une vraie influence sur mon travail. Mon obsession de la nostalgie a sûrement un impact sur mes photos aussi. La naïveté et l’innocence propres à l’adolescence semblent m’avoir contaminée et la photographie a l’air d’être la seule façon de me guérir… J’ai largement dépassé les quelques mots, là (rires) ! Pour être brève je dirais: curieux, nostalgique, innocent et naïf.

Quel est le plus joli compliment que l’on t’a fait à propos de tes photos?

Un jour, un homme adorable m’a dit qu’il aimerait voir le monde à travers mes yeux…

Sur quel projet travailles-tu en ce moment ?

Je suis en train de réaliser une série qui a un scénario très cinématographique. A cette occasion, je travaille avec d’autres artistes qui utilisent des médias différents afin de créer quelque chose qui satisfera chacune de nos envies. Je vous tiens au courant !

kelianne_habitat_01_fisheyelemagkelianne_habitat_03_fisheyelemagkelianne_habitat_10_fisheyelemagkelianne_habitat_11_fisheyelemag

Images par © Kelia Anne MacCluskey

Explorez
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
© Pauline Suzor / Instagram
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
Cette semaine, notre sélection Instagram vous plonge au cœur d'un évènement folklorique, festif et coloré : le carnaval. Retrouvez, en ce...
20 février 2024   •  
PhotoBrussels : la capitale belge fait son festival
© Jacques Sonck / Courtesy Gallery FIFTY ONE
PhotoBrussels : la capitale belge fait son festival
La 8e édition du Photo Brussels Festival vient d’ouvrir dans la capitale européenne. Avec au menu 56 expositions réunissant 300 artistes...
07 février 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Kidnapping, animaux-espions et bad trip au LSD : la séance de rattrapage Focus !
© Karolina Wojtas
Kidnapping, animaux-espions et bad trip au LSD : la séance de rattrapage Focus !
Paysages japonais, matchs de catch mexicains, guerre centenaire, religions futuristes, soirées érotiques, amitiés artificielles… Comme...
07 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine