Cody Cobb fait briller la nature en pleine nuit

31 août 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Cody Cobb fait briller la nature en pleine nuit

Sujets insolites ou tendances, faites un break avec notre curiosité. Passionné par la nature sauvage et sa photogénie, Cody Cobb expérimente avec la lumière ultraviolette et rapporte de ses excursions d’extraordinaires clichés.

« Ma photographie est influencée par mes expériences solitaires en pleine nature. Lorsque les conditions sont bonnes, celles-ci peuvent faire naître une réalité altérée, que je me sens obligé de capturer grâce à mon objectif »,

déclare Cody Cobb. Installé non loin de Las Vegas, le designer graphique et artiste 3D perçoit, depuis plusieurs années, le 8e art comme un outil lui permettant de s’évader, d’appréhender son environnement d’une manière différente, ouvrant la voie à des sensations nouvelles. C’est avec spontanéité qu’il conçoit, s’immergeant seul durant des jours, voire des semaines, dans un espace sauvage. Sur place, dans le silence profond, et sans la moindre interruption, il profite réellement de l’atmosphère qui l’entoure et parvient à déceler la splendeur qui mérite d’être capturée. « Je ne pars jamais avec une image en tête, je préfère me réserver des surprises. Grâce à une marche régulière et ininterrompue, des exercices de respiration, et parfois un certain épuisement, je deviens plus sensible aux nuances de la terre qui me porte », confie-t-il.

Ainsi émergent ses expérimentations esthétiques. Dans ses images, la flore et le minéral se parent de couleurs surréelles et convoquent l’idée d’une végétation alien, aussi toxique que splendide. Une manière pour Cody Cobb de retranscrire l’émotion singulière qui s’empare de lui lors de ses excursions : une impression unique, forte, marquant au fer blanc tous nos sens et nous poussant à voir par-delà l’ordinaire.

© Cody Cobb© Cody Cobb

Une nouvelle planète

Montagnes azur, pierres étincelantes, roches incandescentes… Dans un mélange de rouges, d’ocre et de bleus, les images de Spectral nous invitent ainsi à la contemplation d’un territoire presque extraterrestre. « Cette série a été inspirée par mes recherches sur la fluorescence induite par la lumière ultraviolette. Cette technique donne naissance à une luminescence étrange dans un milieu contrôlé, mais j’étais curieux de voir à quoi elle ressemblerait en extérieur. Mes premières expériences étaient folles. J’avais l’impression de révéler une source lumineuse cachée sous la surface d’un environnement que je photographiais depuis des années. Soudainement, un lieu si familier devenait inconnu », raconte l’artiste.

Patient, Cody Cobb arpente les chemins en pleine nuit pour faire de l’obscurité son alliée, parcourt sans cesse les mêmes trajectoires, sa lumière à la main, à la recherche d’un halo insolite à immortaliser. « La partie la plus difficile de ce projet a été de gérer les effets du manque de sommeil. Je pense que les délires qu’il a causés m’ont aidé à retranscrire cette dimension bizarre », poursuit-il. Fantasmagoriques, les paysages de Spectral paraissent démesurés. Comme des sommets martiens aux nuances hallucinatoires, ou des chambres cryogéniques enfermées dans des rocs millénaires. En contemplant la nature capturée par Cody Cobb, il nous semble poser le pied sur une nouvelle planète, ou découvrir le décor abandonné d’un film de science-fiction. « Depuis que je suis enfant, j’ai toujours rêvé de me faire enlever par un OVNI. Malheureusement, après avoir passé des centaines de nuits à la belle étoile, je n’ai toujours pas rencontré la moindre autre forme de vie », s’amuse-t-il d’ailleurs. Et, au cœur des lichens et des blocs de lave refroidis, des ruisseaux et des plaines rases, un récit palpitant se forme, soulignant la beauté resplendissante de ces espaces – tout comme leur irrémédiable destruction. « J’ai bien peur qu’il s’agisse de l’âge d’or de ces régions. Alors que notre futur devient de plus en plus incertain, comment vont-elles évoluer ? », conclut gravement le photographe.

© Cody Cobb© Cody Cobb

© Cody Cobb

© Cody Cobb© Cody Cobb

© Cody Cobb

Explorez
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
© Richard Pak
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur nos pages ne...
09 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
© Thomas Pendeliau
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
Pour leur trentième anniversaire, les Rencontres de la Jeune Photographie Internationale de Niort nous invitent à réfléchir au monde...
06 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l’œil d’Alice Pallot : la métamorphose d'un marcassin 
© Alice Pallot
Dans l’œil d’Alice Pallot : la métamorphose d’un marcassin 
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Alice Pallot. À la frontière de l’art et de la science, la photographe française s’intéresse...
05 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
Il y a 8 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina