Dans la semaine de Fisheye : du 31 octobre au 6 novembre

06 novembre 2016   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Dans la semaine de Fisheye : du 31 octobre au 6 novembre

Coups de cœur

 Fish Eye Magazine | Dans la semaine de Fisheye : du 31 octobre au 6 novembre
© Marion Péhée
Fish Eye Magazine | Dans la semaine de Fisheye : du 31 octobre au 6 novembre
© Marion Péhée
Fish Eye Magazine | Dans la semaine de Fisheye : du 31 octobre au 6 novembre
© Nicolas Rybarczyk
Fish Eye Magazine | Dans la semaine de Fisheye : du 31 octobre au 6 novembre
© Nicolas Rybarczyk

Instagram

La sélection #61. Vous êtes en manque d’inspiration ? Découvrez notre sélection hebdomadaire des comptes Instagram qui nous ont tapé dans l’œil ! Et cette semaine, nous y avons glissé un peu de l’esprit de Halloween…

Fisheye Magazine | La sélection Instagram #61
© Spirit of Moon / Instagram
Fisheye Magazine | La sélection Instagram #61
© Spirit of Moon / Instagram

Interview

« La photo est un beau moyen de se raconter ». Nous avons rencontré Sarah Seené le 24 septembre dernier, lors des lectures de portfolio que nous avions organisées à la rédaction. Elle nous présentait alors sa série “Botanica”, que nous vous présentons dans cet article. Touchés par son travail, nous lui donnions rendez-vous un mois plus tard autour d’un café. L’occasion d’en savoir un peu plus sur cette artiste réservée, qui shoote uniquement en polaroid, de manière compulsive, presque obsessionnelle.

Fisheye Magazine | "La photo est un beau moyen de se raconter"
Extrait de “Botanica”, © Sarah Seené.
Fisheye Magazine | "La photo est un beau moyen de se raconter"
Dahlia Hortensis (recto). Extrait de “Botanica”, © Sarah Seené.

Images

Les muses libérées de Masha Svyatogor. C’est une étrange et intrigante série que nous présente Masha Svyatogor. “Masks-show” représente les corps nus de jeunes femmes dont les visages sont dissimulés par des reproductions de peintures de grands artistes. Pour Fisheye, elle dévoile un peu du mystère qui enrobe ces figures féminines.

Fish Eye Magazine | Dans la semaine de Fisheye : du 31 octobre au 6 novembre
Extrait de “Masks-show”, © Masha Svyatogor

Ailleurs

Vivian Maier raconte l’Amérique. Figure singulière de la street photography, Vivian Maier demeure une photographe assez méconnue en France. Le Campredon Centre d’Art d’isle-sur-la-Sorgue lui consacre une importante exposition, inaugurée le 28 octobre dernier.

Fish Eye Magazine | Dans la semaine de Fisheye : du 31 octobre au 6 novembre
Août 1975. © Vivian Maier / Maloof Collection, Courtesy Howard Greenberg Gallery, New York

Portfolio

The North Fork. Cette série est un récit photographique inspiré par l’histoire de Trent Davis Bailey, originaire du Colorado, aux États-Unis. North Fork est une vallée agricole. Ce sont ses vastes paysages, sa riche histoire agricole et la diversité de ses habitants qui ont inspiré le photographe. C’est un sublime témoignage intime, à travers lequel Bailey se replonge dans sa propre histoire familiale et où il explore les émotions de son enfance. Son travail sera présenté à Paris Photo par la Robert Koch Gallery, du 10 au 13 novembre prochain.

Fish Eye Magazine | Dans la semaine de Fisheye : du 31 octobre au 6 novembre
Karen, Hotchkiss, Colorado, 2014. Extrait de “The North Fork”, © Trent Davis Bailey

C’est dans le mag’

 L’Irlande au cœur. En juin dernier, Philippe Grollier a remporté le prix FIDAL de la photographie documentaire avec sa série Peacewalls sur Belfast, en Irlande du Nord. La bourse récompense le projet d’une vie sur ce pays figé dans un processus de paix sans fin et qui le fascine depuis quinze années. Quelques semaines après l’annonce du résultat, il nous a raconté son histoire.

Fisheye Magazine | L’Irlande au cœur
© Jérome Bonnet / Modds
Fisheye Magazine | Baraa al-Halabi
© Jérôme Bonnet
Explorez
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
À l'instant   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
À l'instant   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
Il y a 8 heures   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet