Décor ou réalité ?

01 février 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Décor ou réalité ?

Sujets insolites ou tendance, faites un break avec notre curiosité. Fasciné par le décor d’un restaurant, le photographe Nicky Hamilton l’a recréé dans son studio. Une reproduction plus vraie que nature, à découvrir dans sa série Take me away.

Installé à Londres, le photographe Nicky Hamilton se spécialise dans le fine art, et la construction de décors cinématographiques. Designer de formation, l’artiste est tombé amoureux du 8e art lors d’un voyage à Sydney. « J’y ai acheté mon premier “boîtier d’adulte”, précise-t-il. Un an plus tard, j’ai quitté mon travail pour devenir photographe. C’était il y a dix ans. »

Un soir, alors qu’il rentrait tard d’un shooting, Nicky Hamilton est passé devant un petit restaurant chinois. « Le propriétaire était assis, derrière le comptoir. Il regardait la télévision, attendant des clients. Cette scène m’a frappé : l’attente, et notre manière de passer le temps », raconte le photographe. À l’intérieur du petit bâtiment, tout était confiné. Les panneaux de bois sur les murs semblaient tout droit sortis du passé. « J’ai appris plus tard que le restaurant n’avait pas été redécoré depuis les années 1960 », ajoute Nicky Hamilton.

Construit de toute pièce

Si le lieu inspire le photographe immédiatement, l’espace restreint ne permet pas d’y organiser une séance photo. « J’avais envie d’avoir plus de liberté, changer d’objectif, et ajouter une lumière plus cinématographique », explique l’auteur de Take me away. Il décide alors de construire une réplique parfaite du restaurant dans son studio. Une création qui lui permettrait de capturer l’endroit sous tous les angles.

Après quatre semaines de fabrication, le restaurant est érigé. Illuminé par des néons colorés, le décor se transforme, évoquant un plateau de film et invitant la fiction. Mais quel protagoniste choisir ? « Une fois la mise en scène terminée, j’ai décidé de rencontrer le propriétaire du restaurant, pour lui demander d’être mon modèle », précise Nicky Hamilton. « Après être resté bouche bée quelques instants, il m’a prêté tous les accessoires et les œuvres accrochés aux murs du restaurant… et a même accepté de participer au shooting ! » Construit de toute pièce, le projet Take me away donne à voir un lieu à la fois mystérieux et intemporel, baigné des lumières rouges et vertes des néons. Un décor digne d’un thriller sombre et inquiétant.

© Nicky Hamilton

© Nicky Hamilton

© Nicky Hamilton

© Nicky Hamilton© Nicky Hamilton

© Nicky Hamilton© Nicky Hamilton© Nicky Hamilton

© Nicky Hamilton

Explorez
Bodyland : déluge de chairs
© Kristina Rozhkova
Bodyland : déluge de chairs
C’est l’Amérique contemporaine que Kristina Rozhkova photographie dans sa série Bodyland. Une Amérique de la peau orange comme le...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
© Robin Lopvet
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
Du 17 février au 5 mai 2024, Robin Lopvet présente sept séries qui ont toutes en commun l’utilisation de la retouche numérique et/ou de...
11 avril 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Les détournements colorés de Clairéjo
© Clairéjo, « Cœur fendu »
Les détournements colorés de Clairéjo
Depuis près de deux ans, Claire Brault et Jeohan Bonillo conjuguent photographie et broderie en redonnant une âme à des clichés oubliés....
11 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Le cycle de la vie, R’lyeh et Jan Švankmajer : dans la photothèque d’Elena Helfrecht
Si tu devais ne choisir qu’une seule de tes images, laquelle serait-ce ? © Elena Helfrecht
Le cycle de la vie, R’lyeh et Jan Švankmajer : dans la photothèque d’Elena Helfrecht
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
10 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bodyland : déluge de chairs
© Kristina Rozhkova
Bodyland : déluge de chairs
C’est l’Amérique contemporaine que Kristina Rozhkova photographie dans sa série Bodyland. Une Amérique de la peau orange comme le...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
© Robin Lopvet
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
Du 17 février au 5 mai 2024, Robin Lopvet présente sept séries qui ont toutes en commun l’utilisation de la retouche numérique et/ou de...
11 avril 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
© Nancy Jesse
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
En ce mois d’avril, la ville de Bordeaux célèbre le 8e art. Parmi les nombreuses expositions à découvrir figure Fotohaus Bordeaux, qui...
11 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet