Des ovnis en Finlande

25 juin 2020   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Des ovnis en Finlande

Entre enquête journalistique et fiction fantasmagorique, l’ouvrage Some Kind of Heavenly Fire de Maria Lax met en exergue la présence d’ovnis en Finlande. Un livre à la fois esthétique et curieux.

« C’est lors d’une visite chez mes parents, dans ma ville natale, que je suis tombée sur un livre que mon grand-père, Soini Lax, avait écrit en 1972. Il s’agit d’un recueil de témoignages d’observations d’ovnis qu’il avait rassemblé dans les années 70 alors qu’il travaillait comme journaliste. Il était déjà atteint de démence à l’époque, et ne pouvait donc pas me parler de ces histoires. J’étais tellement intriguée que je suis allée trouver les personnes mentionnées dans son carnet. J’ai fait des dizaines d’interviews avec des habitants qui avaient vu la lumière », explique Maria Lax, installée à Londres et originaire d’une petite ville du nord de la Finlande. À l’origine, Some Kind of Heavenly Fire devait prendre la forme d’un film documentaire. Les photos réalisées étaient alors utilisées pour la confection du storyboard. « Mais au fil du temps, j’ai réalisé que la photographie était ma façon préférée de raconter une histoire », confie l’artiste.

© Maria Lax

Un projet abracadabrant teinté de cinéma

Some Kind of Heavenly Fire – une sorte de feu céleste – prend alors la forme d’un livre d’enquêtes. Entre coupures de journaux et visuels aux lumières étranges, le lecteur se laisse enivrer par les histoires loufoques d’ovnis. Maria Lax démarre un périple introspectif dans sa ville natale. Périple qu’elle poursuit, guidée par ses rêves et émotions. « Je me rappelle d’une coupure de journal montrant un jeune homme se faisant suivre la nuit sur une route isolée par une lueur flottante et brillante. Il rentrait chez lui à pied et cette énorme lumière silencieuse l’a suivi, éclairant son chemin puis s’évaporant dans l’air, ne laissant aucune trace. Pendant que je prenais les photos, je n’arrêtais pas d’imaginer ce que devait être la présence d’un autre monde sur une route abandonnée », se remémore la photographe.

Suite à des études dans le cinéma, Maria Lax travaille sur de nombreux tournages. Le 7e art s’impose vite comme la base sur laquelle elle a construit son approche photographique. Et son livre en témoigne. « J’utilise rarement le flash, je préfère favoriser l’éclairage du cinéma ou la lumière déjà présente pour créer une scène. Avec mon designer Jan Hillman, nous avons séquencé le livre de manière à ce qu’il se déroule comme un film », explique Maria Lax. L’obscurité des images s’explique par le manque de soleil en Finlande. Il était impossible pour la photographe d’y échapper.  « J’ai décidé d’embrasser l’obscurité et j’ai senti que l’absence de lumière naturelle me permettait d’expérimenter mes images », confie-t-elle. Une enquête artistique où l’absurdité devient hypnotisante. 

Some Kind of Heavenly Fire, Setanta Books, 40£. Disponible avec une couverture verte ou jaune.

© Maria Lax

© Maria Lax© Maria Lax

© Maria Lax© Maria Lax

© Maria Lax

© Maria Lax© Maria Lax

© Maria Lax

Explorez
Gangs de chats, pigeons dérobés ou espions : ces séries de photos sur les animaux
© Chloé Lamidey
Gangs de chats, pigeons dérobés ou espions : ces séries de photos sur les animaux
Chiens, chats, ours, éléphants ou encore pigeons, apprivoisés, sauvages ou même espions, parmi les séries présentées sur les pages de...
23 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Onironautica : les rêves lucides, l’IA des êtres humains
© Ludivoca De Santis
Onironautica : les rêves lucides, l’IA des êtres humains
Collections d’images venues de rêves lucides, Onironautica de Ludovica De Santis interroge, au travers de mises en scène intrigantes...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Le Jardin du Lunch : les boulettes de Proust
© Pascal Sgro
Le Jardin du Lunch : les boulettes de Proust
Entre nostalgie et humour, le photographe belge Pascal Sgro saisit, dans sa série en cours Le Jardin du Lunch, la bienveillante laideur...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Le Prix étudiant de la Photographie Industrielle révèle les noms de ses six lauréates
© Adèle Delbet
Le Prix étudiant de la Photographie Industrielle révèle les noms de ses six lauréates
Le jury du Prix étudiant de la Photographie Industrielle 2024 a désigné ses lauréates. Au nombre de six, les gagnantes portent un regard...
18 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Laia Abril expose les violences faites aux femmes
On Abortion, Obstetric violence © Laia Abril
Laia Abril expose les violences faites aux femmes
A History of Misogyny – trilogie ambitieuse signée Laia Abril – révèle un portrait complexe et glaçant des violences sociétales faites...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Œuvres de fiction : la séance de rattrapage Focus !
© Henri Kisielewski
Œuvres de fiction : la séance de rattrapage Focus !
L’été et les vacances qui l’accompagnent s’imposent bien souvent comme un moment propice pour se laisser porter par des œuvres de...
24 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Le rôle d’une vie : la Collection Lambert célèbre la galerie gb agency
© Elina Brotherus
Le rôle d’une vie : la Collection Lambert célèbre la galerie gb agency
Après la fermeture de la galerie gb agency en 2023, la Collection Lambert à Avignon entend rendre hommage à cette institution novatrice...
24 juillet 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Gangs de chats, pigeons dérobés ou espions : ces séries de photos sur les animaux
© Chloé Lamidey
Gangs de chats, pigeons dérobés ou espions : ces séries de photos sur les animaux
Chiens, chats, ours, éléphants ou encore pigeons, apprivoisés, sauvages ou même espions, parmi les séries présentées sur les pages de...
23 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine