Des ovnis en Finlande

25 juin 2020   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Des ovnis en Finlande

Entre enquête journalistique et fiction fantasmagorique, l’ouvrage Some Kind of Heavenly Fire de Maria Lax met en exergue la présence d’ovnis en Finlande. Un livre à la fois esthétique et curieux.

« C’est lors d’une visite chez mes parents, dans ma ville natale, que je suis tombée sur un livre que mon grand-père, Soini Lax, avait écrit en 1972. Il s’agit d’un recueil de témoignages d’observations d’ovnis qu’il avait rassemblé dans les années 70 alors qu’il travaillait comme journaliste. Il était déjà atteint de démence à l’époque, et ne pouvait donc pas me parler de ces histoires. J’étais tellement intriguée que je suis allée trouver les personnes mentionnées dans son carnet. J’ai fait des dizaines d’interviews avec des habitants qui avaient vu la lumière », explique Maria Lax, installée à Londres et originaire d’une petite ville du nord de la Finlande. À l’origine, Some Kind of Heavenly Fire devait prendre la forme d’un film documentaire. Les photos réalisées étaient alors utilisées pour la confection du storyboard. « Mais au fil du temps, j’ai réalisé que la photographie était ma façon préférée de raconter une histoire », confie l’artiste.

© Maria Lax

Un projet abracadabrant teinté de cinéma

Some Kind of Heavenly Fire – une sorte de feu céleste – prend alors la forme d’un livre d’enquêtes. Entre coupures de journaux et visuels aux lumières étranges, le lecteur se laisse enivrer par les histoires loufoques d’ovnis. Maria Lax démarre un périple introspectif dans sa ville natale. Périple qu’elle poursuit, guidée par ses rêves et émotions. « Je me rappelle d’une coupure de journal montrant un jeune homme se faisant suivre la nuit sur une route isolée par une lueur flottante et brillante. Il rentrait chez lui à pied et cette énorme lumière silencieuse l’a suivi, éclairant son chemin puis s’évaporant dans l’air, ne laissant aucune trace. Pendant que je prenais les photos, je n’arrêtais pas d’imaginer ce que devait être la présence d’un autre monde sur une route abandonnée », se remémore la photographe.

Suite à des études dans le cinéma, Maria Lax travaille sur de nombreux tournages. Le 7e art s’impose vite comme la base sur laquelle elle a construit son approche photographique. Et son livre en témoigne. « J’utilise rarement le flash, je préfère favoriser l’éclairage du cinéma ou la lumière déjà présente pour créer une scène. Avec mon designer Jan Hillman, nous avons séquencé le livre de manière à ce qu’il se déroule comme un film », explique Maria Lax. L’obscurité des images s’explique par le manque de soleil en Finlande. Il était impossible pour la photographe d’y échapper.  « J’ai décidé d’embrasser l’obscurité et j’ai senti que l’absence de lumière naturelle me permettait d’expérimenter mes images », confie-t-elle. Une enquête artistique où l’absurdité devient hypnotisante. 

Some Kind of Heavenly Fire, Setanta Books, 40£. Disponible avec une couverture verte ou jaune.

© Maria Lax

© Maria Lax© Maria Lax

© Maria Lax© Maria Lax

© Maria Lax

© Maria Lax© Maria Lax

© Maria Lax

Explorez
Bodyland : déluge de chairs
© Kristina Rozhkova
Bodyland : déluge de chairs
C’est l’Amérique contemporaine que Kristina Rozhkova photographie dans sa série Bodyland. Une Amérique de la peau orange comme le...
12 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
© Robin Lopvet
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
Du 17 février au 5 mai 2024, Robin Lopvet présente sept séries qui ont toutes en commun l’utilisation de la retouche numérique et/ou de...
11 avril 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Les détournements colorés de Clairéjo
© Clairéjo, « Cœur fendu »
Les détournements colorés de Clairéjo
Depuis près de deux ans, Claire Brault et Jeohan Bonillo conjuguent photographie et broderie en redonnant une âme à des clichés oubliés....
11 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Le cycle de la vie, R’lyeh et Jan Švankmajer : dans la photothèque d’Elena Helfrecht
Si tu devais ne choisir qu’une seule de tes images, laquelle serait-ce ? © Elena Helfrecht
Le cycle de la vie, R’lyeh et Jan Švankmajer : dans la photothèque d’Elena Helfrecht
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
10 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Bodyland : déluge de chairs
© Kristina Rozhkova
Bodyland : déluge de chairs
C’est l’Amérique contemporaine que Kristina Rozhkova photographie dans sa série Bodyland. Une Amérique de la peau orange comme le...
12 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
© Robin Lopvet
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
Du 17 février au 5 mai 2024, Robin Lopvet présente sept séries qui ont toutes en commun l’utilisation de la retouche numérique et/ou de...
11 avril 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas