Fleye, une vente de photographies humaniste

03 décembre 2018   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Fleye, une vente de photographies humaniste

Le projet Fleye, dédié à la vente de photographies humanistes, propose un concept unique : venir en aide à une cause en reversant 10% du prix d’un cliché à une association.

Pierre Seillier, fondateur du projet Fleye, a découvert la photographie humaniste en 2009. Grand voyageur, il a été confronté, durant ses périples aux conditions de vie dramatique de certains pays. « J’ai alors pris conscience que ce que je photographiais devait être partagé, confie-t-il. Entre 2013 et 2015, j’ai vécu à Hong Kong et j’y ai rencontré deux photographes : Leung Bun Ngo et Joel Tyel Chan. Je leur ai donc proposé de me rejoindre afin de créer Fleye ».

Site de ventes de photographies, Fleye est défini, par son fondateur, comme une plateforme « humaniste et solidaire ». Imprimé dans un laboratoire à Paris, avec des matériaux produits en France, chaque cliché est numéroté et tiré en 350 exemplaires. Les images sont disponibles dans plusieurs formats, à partir de 70 euros. Pour chaque photographie vendue, Fleye s’engage à reverser 10% du prix de vente à une association humanitaire. « Chaque mois, les associations transmettent des nouvelles des projets menés grâce au soutien des clients », précise Pierre Seillier.

Agrandir les rangs

Si le photographe et son équipe se sont lancés avec passion dans ce projet solidaire, les photographes qu’ils recherchent doivent partager leur vision. « Tous les photographes Fleye sont sélectionnés sur un seul critère : leur capacité à capturer l’instant décisif, en hommage à Henri Cartier-Bresson, explique Pierre Seillier. Nous essayons d’offrir un œil neuf, en montrant des situations que les autres ne montrent pas ». Pour l’instant au nombre de trois, les photographes souhaitent agrandir leur rang, afin de toucher une clientèle plus grande. Ainsi, « nous soutiendront financièrement des associations locales, dédiées à la préservation de l’environnement, à l’aide aux enfants, à la santé ou encore à l’éducation… Je souhaite que ma passion ait un impact », conclut le fondateur de Fleye. Créé en novembre 2018, le projet ne demande qu’à évoluer. Un concept novateur et louable.

© Fleye

© Fleye

© Fleye

© Fleye

Explorez
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Minuit brûle : Cendre, de lune et de sang
© Cendre
Minuit brûle : Cendre, de lune et de sang
Les cycles d’une lune rousse couronnant un paysage apocalyptique, un loup à l’allure surnaturelle, des brebis à la merci d’une meute…...
16 mai 2024   •  
Écrit par Gwénaëlle Fliti
La poitrine creuse : Quentin Yvelin et le souffle (qui) court
© Quentin Yvelin
La poitrine creuse : Quentin Yvelin et le souffle (qui) court
Des corps, qui respirent et expirent, la cage nouée, les membres dénudés. Autour d’eux, des roches, des végétaux, des ombres que les...
15 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 06.05.24 au 12.05.24 : danser loin des sentiers tracés
© Ame Blary
Les images de la semaine du 06.05.24 au 12.05.24 : danser loin des sentiers tracés
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine nous invitent à nous évader des conventions sociales et de la pensée dominante....
12 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
© Tom Kleinberg
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
Le festival Circulation(s) n’en finit pas de faire briller la jeune photographie européenne. Dans l’un des cubes de l’espace central du...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
20 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
© Pelle Cass
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
Cette semaine, plongée dans l’œil de Pelle Cass. Dans Crowded Fields, le photographe américain immortalise des terrains de sport sur...
20 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
© Jana Sojka
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes donnent à voir les déclinaisons de la fragilité de l’existence.
19 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet