Focus #16 : Martina Cirese et les bébés-marchandises

15 juin 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas

Le mercredi, avec Focus, nous donnons la parole à vos photographes préféré·e·s ! Notre nouvel épisode est consacré à Martina Cirese qui explore, à travers sa série Do Women Dream of Synthetic Kids? le commerce des poupées ultra-réalistes, et le quotidien de leurs acheteur·ses.

Vous le savez, au sein de la rédaction Fisheye, on aime autant les photos que leurs récits ! Alors, nous avons lancé, en mars dernier, un objet multimédia, dont le seizième épisode sort aujourd’hui. Chaque semaine, les artistes se dévoilent et partagent avec nous quelques anecdotes. Après Ward LongVincent FerranéChristine SpenglerMarta BogdanskaPatrick WackTania Franco KleinLucie Hodiesne DarrasCyril AbadKourtney RoyAlain KelerEmily GrahamBrandon TauszikCamille GharbiCorentin Fohlen et Pixy Liao, lumière aujourd’hui sur Martina Cirese. Dans Do Women Dream of Synthetic Kids? – dont le titre est inspiré du roman de science-fiction de Philip K. Dick, Do Androids Dream of Electric Sheep? – la photographe italienne part à la rencontre des collectionneuses de poupées extrêmement réalistes. Un monde fascinant dont elle nous ouvrait déjà les portes il y a trois ans.

« Les personnes qui créent ces poupées s’appellent des “artistes reborns”. Elles reprennent les traditions des fabricants de poupées du 19e siècle. Elles peignent les veines, plantent les racines des cheveux, insèrent des yeux et leur donnent même l’odeur et le poids de véritables bébés, pour qu’elles paraissent humaines… », commente Martina Cirese. Aujourd’hui collectionnées par plus de 20 000 femmes aux quatre coins du monde, ces étranges objets fascinent et soulèvent de nombreuses questions : qui achètent ces poupées ? Et pour quelles raisons ? Sont-elles des outils thérapeutiques ? Ou de simples achats luxueux ? Pour Martina Cirese, ces bébés artificiels évoquent la notion d’inquiétante étrangeté, un concept étudié par de nombreux théoriciens définissant la notion de familiarité ainsi que la répulsion ressentie face à un objet presque humain. Mais ils s’imposent également comme des créations uniques, permettant à leurs propriétaires de se reconstruire, d’avancer. « Cela soulève des questions concernant l’amour de substitution, et notre manière de former des connexions. Qu’est-ce qui nous manque et comment combler nos besoins ? », s’interroge-t-elle.

Immergez-vous dans ce curieux sujet grâce au seizième épisode de Focus

Explorez
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
© J.A. Young
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
Cette semaine, plongée dans l’œil de J.A. Young. Aussi fasciné·e que terrifié·e par les horreurs que le gouvernement américain dissimule...
15 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
14 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
© Maewenn Bourcelot
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine creusent l'énigme derrière les images, puisent dans les possibilités du 8e art...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas