Focus #59 : La tournée des bars de Guillaume Blot

04 octobre 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
05:47
© Fisheye Magazine

C’est l’heure du rendez-vous Focus de la semaine ! Cette semaine, Guillaume Blot nous ouvre les portes de ses rades préférés, ces lieux à part, où les générations se croisent dans une bonne humeur palpable.

Vous le savez, au sein de la rédaction Fisheye, on aime autant les photos que leurs récits ! Alors nous avons lancé, en mars 2022, un objet multimédia dont le 59e épisode sort aujourd’hui. Au cœur des Focus, les artistes se dévoilent et partagent avec nous quelques anecdotes. Succédant à 58 auteurs et autrices, Guillaume Blot photographie, à coups de flash et de couleurs vives, ce qui fait le charme des rades. Bars de quartiers, PMU, et autres bistrots indémodables, il fait le portrait de ces lieux à l’identité et au charme à l’épreuve du temps.

« Je me suis rendu compte qu’il y avait de nombreux rideaux baissés en France, que leur nombre était en forte diminution depuis les années 1960 : on est passé de 200 000 à seulement 36 000 aujourd’hui. J’ai voulu documenter, mettre en valeur ces résistant·es, celleux qui sont encore debout, qui nous offrent des espaces de vie », introduit le photographe documentaire. Fasciné par ces espaces où les cigarettes, les pintes de bière et les tubes d’une autre époque s’enchaînent dans la joie et la bonne humeur, par ces espaces hybrides, où l’on peut boire mais aussi jouer, rencontrer, discuter, partager des débats, fumer ou même se plonger – le temps d’un pastis ou d’un café – dans un bon bouquin, il leur rend hommage au cœur de Rades. Un tour de France de ces cafés, comme de leurs propriétaires et leurs client·es dont on ressort aussi euphoriques que nostalgiques. « Ça reste un lieu ouvert à tout le monde, une forme de résidence secondaire partagée. Il y a une cohabitation entre toutes ces générations et je pense que les jeunes aiment aller dans les rades parce qu’il n’y a pas de chichi : les boissons ne sont pas très chères, et ça fait du bien de se retrouver dans un endroit où tout n’est pas trop “marketé”, trop stylisé », affirme l’auteur.

Un hommage sensible à l’âme de ces lieux à (re)découvrir dans Focus #59

Guillaume Blot exposera également sa série Parti Intime, dans le cadre des Rencontres Photographiques du 10e du 10 au 25 octobre. Le vernissage aura lieu le 10 octobre de 19h à 20h au Point Éphémère.

À lire aussi
Rades : Guillaume Blot et la France au comptoir
© Guillaume Blot
Rades : Guillaume Blot et la France au comptoir
Côtoyant les bars et cafés du paysage urbain et villageois français, Guillaume Blot a composé Rades. Une série d’images réunies dans un…
01 juillet 2023   •  
Écrit par Ana Corderot
Focus #57 : Alice Pallot et la prolifération cauchemardesque d’algues toxiques
6:27
© Fisheye Magazine
Focus #57 : Alice Pallot et la prolifération cauchemardesque d’algues toxiques
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Cette semaine, Alice Pallot revient sur Algues Maudites, un projet aux frontières de la science et…
20 septembre 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Explorez
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lancement de Fisheye Immersive La Revue : un observatoire annuel des arts numériques et immersifs
© Salome Chatriot
Lancement de Fisheye Immersive La Revue : un observatoire annuel des arts numériques et immersifs
Un an après le lancement du magazine en ligne, Fisheye Immersive sort sa revue papier. 192 pages, bilingues français-anglais, consacrées...
15 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Silent Radar : VRChat, des mondes en simulation
Connecticut. April 12, 2023. Portrait of Silent behind her green screen. As a Virtual Reality drone racing champion, she uses a green screen while competing online. Because she reveals herself on camera, those moments involve more beauty preparation, so she can feel comfortable while competing in the Women's Cup. Outside of simulator competitions, she also flies her real drone, and is portrayed holding her remote controller. Though she is among the top-200 fastest pilots worldwide, real-life drone racing has a steep cost barrier. In addition, the American drone-racing scene takes place mostly in the Midwest, where she feels a lot of fear related to being a trans woman taking part in these events. © Paola Chapdelaine
Silent Radar : VRChat, des mondes en simulation
Bienvenue sur VRChat, une plateforme en ligne qui permet à une communauté d’environ 70 000 personnes de créer leurs propres avatars et...
14 mai 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Le Motorola edge50 pro à toute épreuve
© Borey Sok / Studio Beige
Le Motorola edge50 pro à toute épreuve
Sous le soleil écrasant de Marrakech ou dans le singulier quartier de Beaugrenelle à Paris, le nouveau-né de Motorola – le edge50 pro –...
10 mai 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
© Jana Sojka
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
Jana Sojka imagine des diptyques afin de donner cours à un dialogue ininterrompu. Dans un nuancier crépusculaire lui inspirant sérénité...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
© Charlie Tallott
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
Le 15 mai 2024, à la Somerset House, le Photo London x Nikon Emerging Photography Award a annoncé son nouveau lauréat : Charlie Tallott....
16 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas