Focus #6 : Alain Keler, un regard amoureux sur New York

06 avril 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas

Découvrez le sixième épisode de Focus, notre rendez-vous hebdomadaire ! À la croisée de la vidéo et du podcast, ce format immersif donne la parole à vos photographes préféré·e·s. Installez-vous confortablement et plongez cette fois-ci dans l’univers d’Alain Keler.

Vous le savez, au sein de la rédaction Fisheye, on aime autant les photos que leurs récits ! Alors, nous avons lancé, en mars dernier, un objet multimédia, dont le sixième épisode sort aujourd’hui. Chaque semaine, les artistes se dévoilent et partagent avec nous quelques anecdotes ! Dans ce nouveau volet, Alain Keler succède à Emily GrahamBrandon TauszikCamille GharbiCorentin Fohlen et Pixy Liao. Membre de l’agence MYOP, le photojournaliste et photographe documentaire a découvert, en 2020, une quarantaine de films oubliés. Près d’un demi-siècle plus tard, il replonge, à travers eux, dans un voyage en Amérique dans les années 1970. Une collection que nous avions accueillie à la Fisheye Gallery l’année dernière.

« Je me suis rendu à New York parce que, lors d’un tour du monde que je faisais, j’avais rencontré Sheila, une Américaine dont j’étais tombé amoureux. Je suis parti la rejoindre et j’y suis resté plusieurs années. Le week-end – ou quand j’avais du temps libre – j’allais prendre des photos, New York étant une ville excessivement vivante et photogénique », raconte Alain Keler. Grand Central Station, Central Park, le brouhaha des voyageurs qui se hâtent dans le hall de la gare emblématique, la musique des festivités qui donnent à voir la richesse des cultures, l’importance de l’immigration dans ce gigantesque espace urbain… Immergé·es dans les images de l’auteur, on devine le tumulte, la singularité, le charme de la Grosse Pomme. Une énergie contagieuse qui ne peut nous laisser de marbre. « Là-bas, les gens ont cette espèce de tolérance. On peut arriver habillé·es n’importe comment, faire n’importe quoi, on vous regarde, mais on ne vous reproche rien, c’est ce que j’ai beaucoup aimé », ajoute l’artiste. 

Redécouvrez, dans ce sixième épisode de Focus, ce fabuleux projet ! 

Explorez
L’éclat des nuits de Nicolas Hermann
© Nicolas Hermann
L’éclat des nuits de Nicolas Hermann
C’est en pleine nuit que Nicolas Hermann trouve l’inspiration. Dans la pénombre, le photographe français compose des récits mystiques...
10 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Francisco Gonzalez Camacho : splendeur d'appartenir
© Francisco Gonzalez Camacho
Francisco Gonzalez Camacho : splendeur d’appartenir
« J’aime voir le monde d'un point de vue photographique. En ce sens, je m'identifie beaucoup à Garry Winogrand (photographe américain...
10 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Kyotographie 2024 : danser avec la photographie
© Yoriyas
Kyotographie 2024 : danser avec la photographie
Breakdancer, photographe, vidéaste et chorégraphe, le Marocain Yoriyas (Yassine Alaoui Issmaili) nous propose avec Casablanca. Not The...
07 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Necromancer : Inuuteq Storch, mage noir au service des mythes groenlandais
© Inuuteq Storch
Necromancer : Inuuteq Storch, mage noir au service des mythes groenlandais
Dans Necromancer, un récit monochrome aux frontières du monde spirituel, Inuuteq Storch illustre les coutumes de ses ancêtres, tout en...
23 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
© Jana Sojka
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
Jana Sojka imagine des diptyques afin de donner cours à un dialogue ininterrompu. Dans un nuancier crépusculaire lui inspirant sérénité...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
© Charlie Tallott
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
Le 15 mai 2024, à la Somerset House, le Photo London x Nikon Emerging Photography Award a annoncé son nouveau lauréat : Charlie Tallott....
16 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas