Focus #61 : Anna Szkoda et l’emprise lunaire de l’homme de Sirius

18 octobre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
06:27
© Fisheye Magazine

C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Cette semaine, Anna Szkoda revient sur Sirius. Dans cette série, la photographe germano-polonaise illustre un fait divers dans lequel la réalité se confond avec la fiction et dont l’issue aurait pu se révéler dramatique.

Vous le savez, au sein de la rédaction Fisheye, on aime autant les photos que leurs récits ! Alors nous avons lancé, en mars 2022, un objet multimédia dont le 61e épisode sort ce mercredi. Au cœur des Focus, les artistes se dévoilent et partagent avec nous quelques anecdotes. Succédant à 60 auteurs et autrices, Anna Szkoda nous parle aujourd’hui d’un fait divers qui a marqué l’Allemagne de l’Ouest de la fin des années 1970. Pendant quelque temps, un homme affirmant venir de l’étoile Sirius a raconté d’étonnantes histoires à une jeune femme, tissant une espèce de « science-fiction glamour » dans laquelle elle finit par se perdre. Cette entreprise lunaire avait pour but de séduire la victime et de la pousser au suicide de manière déguisée afin de lui subtiliser son assurance-vie, qui s’élevait à 500 000 marks allemands. 

« En lisant les histoires fantastiques que l’homme de Sirius inventait, j’ai immédiatement ressenti un besoin de les photographier, de les montrer. C’est peut-être parce que ces histoires étaient très visuelles, ou bien à cause du contraste entre cette science-fiction glamour et la réalité de l’Allemagne des années 1970 », explique Anna Szkoda. Grâce à des documents d’archives, des lettres manuscrites que cet individu malintentionné a écrites pendant des années à sa victime, la photographe est parvenue à illustrer, par le biais de la mise en scène, cette affaire criminelle. « J’étais fascinée par sa poésie, son talent pour la prose sinistre, et la précision des conneries qu’il a racontées au cours de leur relation : d’étranges contes parlant de moines qui méditent, de runes rouges en Suisse… Le “cas Sirius” est un cas curieux, psychologiquement parlant. Il soulève beaucoup de questions à propos du pouvoir et de la narration, de la manipulation et de la dépendance psychologique, de la photographie et de la vérité », assure-t-elle.

Ce projet troublant est à (re)découvrir dans Focus #61.

À lire aussi
L’histoire d’amour lunaire d’Anna Szkoda : des étoiles à la mort
L’histoire d’amour lunaire d’Anna Szkoda : des étoiles à la mort
À la fois sociologue et photographe, Anna Szkoda a imaginé Sirius, une série qui entremêle ses deux disciplines de cœur. Dans ce…
21 avril 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Focus #60 : Antone Dolezal et les religions dérivées de la science-fiction
07:00
© Fisheye Magazine
Focus #60 : Antone Dolezal et les religions dérivées de la science-fiction
C’est l’heure du rendez-vous Focus de la semaine ! Cette semaine, Antone Dolezal enquête sur les religions contemporaines, qui…
11 octobre 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Explorez
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
20 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
© Jana Sojka
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes donnent à voir les déclinaisons de la fragilité de l’existence.
19 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
© Jana Sojka
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
Jana Sojka imagine des diptyques afin de donner cours à un dialogue ininterrompu. Dans un nuancier crépusculaire lui inspirant sérénité...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
© Charlie Tallott
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
Le 15 mai 2024, à la Somerset House, le Photo London x Nikon Emerging Photography Award a annoncé son nouveau lauréat : Charlie Tallott....
16 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
© Tom Kleinberg
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
Le festival Circulation(s) n’en finit pas de faire briller la jeune photographie européenne. Dans l’un des cubes de l’espace central du...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
20 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
© Pelle Cass
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
Cette semaine, plongée dans l’œil de Pelle Cass. Dans Crowded Fields, le photographe américain immortalise des terrains de sport sur...
20 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
© Jana Sojka
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes donnent à voir les déclinaisons de la fragilité de l’existence.
19 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet