Georgia Kontodimou et l’insaisissable

04 mars 2022   •  
Écrit par Ana Corderot
Georgia Kontodimou et l'insaisissable

« Au fil des années, j’ai fini par comprendre que ce qui m’attire et m’inspire, c’est la fragilité. La fragilité du temps, de la matière et de l’émotion. Mais ce qui me motive à capturer des images, c’est la nécessité de rester en contact avec la réalité et le temps présent », dévoile avec enchantement Georgia Kontodimou. Diplômée en sciences naturelles, l’artiste grecque s’est éprise du 8e art, il y a sept ans, grâce à son compagnon. Depuis, elle développe un univers visuel qu’elle peine encore à définir. Silhouettes fantomatiques irradiant de lumière une dune au crépuscule, natures mortes étincelantes, portraits aux contours déconcertants… Dans les prises de vue de Georgia Kontodimou quelque chose retient notre attention. Une certaine intensité dans le mouvement et dans les couleurs qui nous attire, inlassablement. « Si j’étais une couleur, je serais le bleu. Un bleu foncé, dense et profond », conclut-elle.

© Georgia Kontodimou© Georgia Kontodimou

© Georgia Kontodimou© Georgia Kontodimou

© Georgia Kontodimou

 

 

© Georgia Kontodimou

 

© Georgia Kontodimou© Georgia Kontodimou

 

© Georgia Kontodimou

 

 

© Georgia Kontodimou

 

 

© Georgia Kontodimou© Georgia Kontodimou

 

 

© Georgia Kontodimou

 

© Georgie Kontodimou

 

 

© Georgia Kontodimou© Georgia Kontodimou

© Georgia Kontodimou

Explorez
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
© Enzo Lefort
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
Enzo Lefort, le plus titré des escrimeurs français, est l’un des plus sûrs espoirs de médaille aux prochains Jeux olympiques. Dans...
23 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Susanne Wellm et ses tissages photographiques
© Susanne Wellm
Susanne Wellm et ses tissages photographiques
La Galerie XII présente une exposition de l’artiste danoise Susanne Wellm. Par ses images, elle explore les drames de l’Europe...
21 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
© Tom Kleinberg
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
Le festival Circulation(s) n’en finit pas de faire briller la jeune photographie européenne. Dans l’un des cubes de l’espace central du...
20 mai 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
© Pelle Cass
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
Cette semaine, plongée dans l’œil de Pelle Cass. Dans Crowded Fields, le photographe américain immortalise des terrains de sport sur...
20 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
©Lydia Goldblatt
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
Lydia Goldblatt parle des mères, de la sienne qu’elle a perdue, de celle qu’elle est devenue. De ce deuil enduré alors qu’elle était déjà...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Hugo Mangin
À bord de la Volvo de Joël Meyerowitz au Museo Picasso Málaga
© Joël Meyerowitz
À bord de la Volvo de Joël Meyerowitz au Museo Picasso Málaga
Il y a soixante ans, le photographe américain Joël Meyerowitz foulait le sol de la ville de Málaga, en Espagne. Cette année, du 15 juin...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
© Enzo Lefort
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
Enzo Lefort, le plus titré des escrimeurs français, est l’un des plus sûrs espoirs de médaille aux prochains Jeux olympiques. Dans...
23 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Contenu sensible
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
© Jonas Van der Haegen
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
Collection imposante de polaroïds intimes, l’ouvrage Sunsets de Jonas Van der Haegen propose une relecture poétique d’un langage sexuel...
23 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas