Itinérances Foto 2024 : état des lieux de la photo contemporaine

09 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Itinérances Foto 2024 : état des lieux de la photo contemporaine
© Alice Pallot
© Charles Théfaine
© Agnès Rosse

Itinérances Foto Sète revient pour sa 2e édition, en réunissant des photographes de tout horizon pour raconter le monde contemporain. L’exposition Civis Maritimus, 1ère vague en particulier met en avant le travail de quatre jeunes artistes qui s’intéressent à l’environnement marin.

Créé par l’association Itinérances, Itinérances Foto Sète expose jusqu’au 20 mai 27 artistes photographes dans 20 lieux de la ville. Une série de rencontres et d’événements accompagnent cette riche programmation. L’IF valorise la création sous des multiples formes et met en lumière le talent, l’originalité et la diversité des pratiques. Des rues aux quais, de l’étang jusqu’à la mer, ces artistes de toute génération et origine montrent comment on se saisit de la caméra aujourd’hui pour raconter le monde. Les défis rencontrés par la société contemporaine sont traités sous plusieurs prismes en interrogeant l’envie de transition et de changement qui traverse notre époque. Du dérèglement des écosystèmes aux interactions sociales de plus en plus complexes, jusqu’aux nouvelles technologies, le festival est un état des lieux de la photographie contemporaine. Organisée dans le cadre du programme CIVIS MARITIMUS initié par l’association Eyes Wide Open (entité de The Eyes) et du parcours Itinérances Foto 2024, l’exposition Civis Maritimus, 1ère vague invite quatre jeunes artistes à faire un pas de côté face à notre perception convenue du milieu marin. Ce temps de fort du festival met en avant notamment le travail d’Alice Pallot, qui nous confronte au danger des algues vertes dans Algues Maudites.

Entre réalité et science-fiction

Depuis quelques années, Alice Pallot fait parler d’elle grâce à sa série Algues Maudites. Dans ce travail accompagné par des scientifiques, la photographe a étudié la photosynthèse des algues vertes, qui empestent les côtes bretonnes, entre autres. La photographe a élaboré, sur le terrain, un dispositif de lumières artificielles permettant de transformer visuellement les algues vertes en algues rouges, laissant ainsi apparaître l’unique spectre lumineux rouge utilisé par les algues pour faire leur photosynthèse. Les écosystèmes menacés par ce phénomène deviennent alors visibles, le rouge étant aussi une couleur alarmante évoquant un sentiment d’alerte. Par ce procédé, la photographe sensibilise au problème désastreux de la décomposition de ces algues pour les autres organismes. Avec cette série, elle imagine un récit poignant, entre réalité et science-fiction. Lors du festival IF, la photographe dévoilera un nouveau chapitre de ce travail.

© Aliki Christoforou
© Manon Lajouère
À lire aussi
Dans l’œil d’Alice Pallot : la métamorphose d'un marcassin 
© Alice Pallot
Dans l’œil d’Alice Pallot : la métamorphose d’un marcassin 
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Alice Pallot. À la frontière de l’art et de la science, la photographe française s’intéresse…
05 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
© Marine Combes
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
Les Rencontres de la jeune photographie internationale célèbrent leurs 30 ans à Niort. Pour l’occasion, le festival propose aux neuf…
09 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Explorez
La sélection Instagram #458 : terres mouvantes
© Zachary James / Instagram
La sélection Instagram #458 : terres mouvantes
Laissez-vous mettre à terre par notre sélection Instagram #458 ! Cette semaine, nous mettons à l'honneur les sols, terrestres ou...
11 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger et Milena Ill
Dans l’œil de Wayan Barre : chez les habitant·es de la vallée du cancer
© Wayan Barre
Dans l’œil de Wayan Barre : chez les habitant·es de la vallée du cancer
Cette semaine, plongée dans l’œil de Wayan Barre. Installé depuis plusieurs années en Louisiane, le photographe français s’est intéressé...
03 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
© Bénédicte Kurzen
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
Le journaliste Anas Aremeyaw Anas et les photojournalistes Muntaka Chasant et Bénédicte Kurzen remportent le Prix Carmignac 2024 avec...
15 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
How I Met Jiro : les marges d'Osaka révélées par Chloé Jafé
© Chloé Jafé
How I Met Jiro : les marges d’Osaka révélées par Chloé Jafé
Avec How I Met Jiro, livre édité conjointement par The(M) Editions et IBASHO, Chloé Jafé clôt une trilogie en trois chapitres qui conte...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Au début de la photographie : des femmes pionnières au Pavillon Populaire
© Eudora Welty
Au début de la photographie : des femmes pionnières au Pavillon Populaire
Du 26 juin au 29 septembre le Pavillon Populaire de Montpellier exposera Eudora Welty et Gabriele Münter, deux femmes artistes majeures...
Il y a 7 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Campbell Addy : quand la nuance reprend ses droits
© Campbell Addy
Campbell Addy : quand la nuance reprend ses droits
Jeune photographe à l'ascension fulgurante, Campbell Addy s'engage corps et âme pour offrir une visibilité aux personnes noires et queer...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Focus : la communauté LGBTQIA+ donne de la voix
© Michael Young
Focus : la communauté LGBTQIA+ donne de la voix
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·es dans nos pages....
12 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas