Koudelka ou la beauté de la vie au regard de la mort

15 octobre 2020   •  
Écrit par Julien Hory
Koudelka ou la beauté de la vie au regard de la mort

À l’occasion d’une grande exposition qui se terminera le 16 décembre à la Bibliothèque nationale de France, les éditions Xavier Barral proposent Ruines. Une façon de parcourir les traces du passé à travers une série de photographies inédites de Josef Koudelka.

Alors que nous vivons une situation exceptionnelle qui redéfinit les frontières, Ruines, une somme photographique inédite signée par Josef Koudelka, rappelle les espaces et embrasse les traces du passé. Exposés actuellement à la BNF, à Paris et édités par les éditions Xavier Barral, ces panoramiques réalisés dans le cadre de la mission DATAR (Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale) font voyager par le regard l’éclat sourd du génie humain. « Ce qui domine au fond, explique le photographe franco-tchèque, c’est l’attrait pour la beauté, la solitude dans la beauté, le silence dans la beauté, une beauté qui provoque et nourrit la pensée ».

© Josef Koudelka / Magnum Photos

Au-delà d’un noir et blanc unique dont il a fait signature, Josef Koudelka s’exprime dans un format qui affirme sa démarche d’auteur. Des panoramiques qui s’ouvrent sur des plongées et contre-plongées subtiles. Une humilité sur l’histoire qu’il a souvent développée dans ses travaux. « Le panorama avait pour mission d’englober, de dominer de tout embrasser ; pourtant Koudelka ne montre que des espaces éclatés, des visions fragmentaires, basculées. Le panorama chez lui n’est pas informatif, il n’oriente pas le regard mais fait vaciller les points d’ancrage visuel et morcelle l’espace », précise la commissaire de l’exposition, Héloïse Conésa.

Ruines est un hommage construit sur 28 ans. Déshumanisées, ces images parlent cependant de nous. De ce que par la force du cœur, de la sueur, mais aussi du sang, nous avons réussi à créer : l’Histoire et l’art, ou simplement l’expression de l’âme. Un ouvrage qui rappelle les origines et replace en perspective le temps. Dans une période contemporaine qui nous ramène à la fragilité de l’existence, la force des images de Josef Koudelka est un hymne romantique au courage des êtres. Loin de la morale, alors que nous foulons du pied nos libertés élémentaires, cet ouvrage et cette exposition sont peut-être une invitation à se souvenir que c’est aussi un héritage auquel nous tournons le dos.

© Josef Koudelka / Magnum Photos

Ruines, Editions Xavier Barral, 55€, 368p.

 

Josef Koudelka. Ruines. 

Bibliothèque nationale de France

Quai François Mauriac, 75013 Paris

 

 

© Josef Koudelka / Magnum Photos

 

 

Explorez
Focus #58 : Paola Paredes et la brutalité des thérapies de conversion
06:21
© Fisheye Magazine
Focus #58 : Paola Paredes et la brutalité des thérapies de conversion
C’est l’heure du rendez-vous Focus de la semaine ! Cette semaine, Paola Paredes revient sur Until You Change. Dans cette série, la...
27 septembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Verzasca Foto Festival : la jeunesse comme terrain de liberté
© Mariam Mtsariashvili
Verzasca Foto Festival : la jeunesse comme terrain de liberté
Jusqu’au 7 octobre, le festival Verzasca Foto Festival accueille des jeunes photographes internationaux·les dans un cadre bucolique, où...
27 septembre 2023   •  
Écrit par Costanza Spina
Les mises en scène engagées de Fatimazohra Serri
Red flags © Fatimazohra Serri
Les mises en scène engagées de Fatimazohra Serri
Âgée de 28 ans, la photographe marocaine Fatimazohra Serri utilise le médium comme un exutoire. De nature controversée, ses clichés...
27 septembre 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Pour sa troisième vente aux enchères, l’AFP propose 200 tirages contemporains
Le détenteur du record du monde, Cochiti, le Whippet, saute dans l'eau pour enregistrer la distance de son saut lors du Dock Dogs West Coast Challenge à Bakersfield, en Californie, le 26 février 2016. - Le record du monde actuel est de 9,4 mètres. Le Dock Diving est un sport dans lequel des chiens s'affrontent pour gagner des prix en sautant d'un quai à l'autre dans une piscine. © Mark Ralston / AFP
Pour sa troisième vente aux enchères, l’AFP propose 200 tirages contemporains
À compter du 29 septembre 2023, l’Agence France-Presse présentera 200 tirages de collection au Quai de la Photo. Répondant à la...
27 septembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Correspondances artificielles : Brea Souders se confie à une IA
© Brea Souders
Correspondances artificielles : Brea Souders se confie à une IA
S’intéressant à l’IA et à son évolution depuis plusieurs années, Brea Souders développe une fascination pour les chatbots et « les...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Focus #58 : Paola Paredes et la brutalité des thérapies de conversion
06:21
© Fisheye Magazine
Focus #58 : Paola Paredes et la brutalité des thérapies de conversion
C’est l’heure du rendez-vous Focus de la semaine ! Cette semaine, Paola Paredes revient sur Until You Change. Dans cette série, la...
27 septembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Verzasca Foto Festival : la jeunesse comme terrain de liberté
© Mariam Mtsariashvili
Verzasca Foto Festival : la jeunesse comme terrain de liberté
Jusqu’au 7 octobre, le festival Verzasca Foto Festival accueille des jeunes photographes internationaux·les dans un cadre bucolique, où...
27 septembre 2023   •  
Écrit par Costanza Spina
Les mises en scène engagées de Fatimazohra Serri
Red flags © Fatimazohra Serri
Les mises en scène engagées de Fatimazohra Serri
Âgée de 28 ans, la photographe marocaine Fatimazohra Serri utilise le médium comme un exutoire. De nature controversée, ses clichés...
27 septembre 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas