La mode poétisée

08 mars 2018   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La mode poétisée

Dimitri Guedes, photographe de mode, basé à Montréal, aime déconstruire la réalité. Étranges et décalés, ses clichés révèlent une autre facette de la haute couture. Une approche captivante et déstructurée.

Lorsqu’un de ses amis achète un boîtier argentique dans un magasin d’occasion, Dimitri est immédiatement attiré par l’objet. Ancien réalisateur, il commence ainsi à transformer la réalité grâce à ce passage à l’image fixe. « J’étais fasciné par cette possibilité de créer un univers visuel, décalé et esthétique », explique-t-il. Si l’homme est présent dans ses images, son corps devenu accessoire métamorphose le décor et rayonne dans son environnement. 

Si les images de Dimitri Guedes subliment des marques de vêtements, leur univers onirique nous plonge dans un songe halluciné. « J’aime les esthétiques qui flirtent entre le rêve et la réalité. La photographie de mode me permet de mettre en scène des modèles, qui nourrissent mon approche à la fois brute et poétique de la photographie », confie le photographe. Inspiré par l’art, ses commandes visent à sublimer la Haute couture, sans jamais dénaturer son approche particulière du médium. « Je pense profondément qu’il est possible de marier art et mode. Il suffit de regarder l’œuvre de Guy Bourdin pour en être convaincu », précise-t-il. Yeux mi-clos, modèles pensifs, mains gracieuses et nonchalantes ou encore corps arqués comme plongés dans une transe… Ce sont les détails qui captivent l’attention. Des étincelles subtiles, révélées grâce à l’immobilité de l’image. Une vision unique de la fashion photographie.

© Dimitri Guedes

© Dimitri Guedes

 

© Dimitri Guedes© Dimitri Guedes

© Dimitri Guedes

© Dimitri Guedes© Dimitri Guedes

© Dimitri Guedes© Dimitri Guedes

© Dimitri Guedes

Explorez
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
© Henri Kisielewski
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
Expositions, immersion dans une série, anecdotes, vidéos… Chaque mois, la rédaction Fisheye revient sur les actualités photo qui l’ont...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
© Pauline Suzor / Instagram
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
Cette semaine, notre sélection Instagram vous plonge au cœur d'un évènement folklorique, festif et coloré : le carnaval. Retrouvez, en ce...
20 février 2024   •  
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les expositions photo à découvrir ce printemps !
© Paul Wolff, « Femme en maillot de bain avec ombres de plantes », 1932, tirage d'origine, Collection Christian Brandstätter / Courtesy of Pavillon Populaire
Les expositions photo à découvrir ce printemps !
Chaque saison fait fleurir de nouvelles expositions. À cet effet, la rédaction de Fisheye a répertorié toute une déclinaison...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
© Henri Kisielewski
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
Expositions, immersion dans une série, anecdotes, vidéos… Chaque mois, la rédaction Fisheye revient sur les actualités photo qui l’ont...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
© Marta Bogdanska
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
Pour le festival australien PHOTO 2024, qui se déroulera du 1er mars au 12 mai, l’exposition Only the future revisits the past se propose...
29 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
© Annabelle Foucher
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
Le temps de L’Étoffe de l’être, les œuvres d’Annabelle Foucher, lauréate du Grand Prix Picto de la Photographie de mode en 2023, se...
29 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet