La part obscure de l’Hudson

29 janvier 2018   •  
Écrit par Anaïs Viand
La part obscure de l’Hudson

Pourquoi voyager à l’autre bout du monde quand on peut photographier sa ville ? Caleb Stein a arpenté les rives de l’Hudson et les rues de Poughkeepsie, située au nord de New York, et a réalisé des portraits poignants de ses habitants.

Fasciné par les images et leur pouvoir émotionnel, c’est avec évidence que Caleb a choisi la photo pour questionner le monde. Son histoire avec le huitième art remonte à l’adolescence lors d’un coup de foudre pour le travail de trois photographes : Ray Metzker, Harry Callahan et Aaron Siskind. D’eux il apprend qu’il est possible de donner vie au noir et blanc. Caleb nous confie adapter sa démarche photographique à ses projets. Pour réaliser sa série Down by the Hudson, il a marché (beaucoup) et échangé avec les passants. « Aussi souvent que possible, je partage mes images avec les personnes que je photographie », précise le photographe. Il y a deux ans, Caleb ressent le besoin de connaître davantage son lieu de vie. « Il s’agissait pour moi de m’ouvrir, sans jugement, et d’essayer de mieux comprendre ma ville », explique-t-il. À travers ce travail, il nous livre le témoignage d’un lieu touché par la pauvreté, la toxicomanie et la prostitution.

De belles rencontres

Il y a l’Hudson des cartes postales et il y a des lieux plus “négligés”, abandonnés. Caleb documente les seconds à travers les habitants qu’il rencontre. En parcourant ses images, on découvre par exemple la touchante histoire de Virginie. Dépendante à l’héroïne depuis toujours, la femme a perdu plusieurs membres de sa famille, morts par overdose. Un jour, alors qu’il s’apprêtait à la photographier dans un de ses endroits favoris, celle-ci apprend le décès de son plus jeune fils. Le shooting photo se transforme alors en séance de « consolation ». « J’ai été frappé par son attitude : elle alternait entre pleurs et blagues tout en s’excusant : “Je suis désolée, je sais que cela pourrait faire une bonne photo, mais je ne veux pas être vue ainsi.” J’avais, bien évidemment, abandonné l’idée de la photographier. »

© Caleb Stein © Caleb Stein

© Caleb Stein
© Caleb Stein© Caleb Stein
© Caleb Stein© Caleb Stein

© Caleb Stein

© Caleb Stein

© Caleb Stein

© Caleb Stein

Explorez
L’écocide en ligne de mire
© Oleksandra Zborovska, When The River Left The Shores, 2023
L’écocide en ligne de mire
Ce terme est brutalement réapparu dans l’actualité avec la guerre en Ukraine et la destruction du barrage de Kakhovka, dans le sud du...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
© Marta Bogdanska
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
Pour le festival australien PHOTO 2024, qui se déroulera du 1er mars au 12 mai, l’exposition Only the future revisits the past se propose...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Costanza Spina
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
© Annabelle Foucher
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
Le temps de L’Étoffe de l’être, les œuvres d’Annabelle Foucher, lauréate du Grand Prix Picto de la Photographie de mode en 2023, se...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
L’écocide en ligne de mire
© Oleksandra Zborovska, When The River Left The Shores, 2023
L’écocide en ligne de mire
Ce terme est brutalement réapparu dans l’actualité avec la guerre en Ukraine et la destruction du barrage de Kakhovka, dans le sud du...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas