La sélection Instagram #215

15 octobre 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #215

Paysages et portraits, réalité du quotidien et expression des imaginaires, cette sélection Instagram se veut éclectique. Comme un pique de chaleur en automne, une pluie soudaine sous le soleil, elle représente la diversité, et les surprises de la création contemporaine.

@alexgharper 

Dans ses portraits, le photographe américain Alex Harper veut capter l’essence de ceux qui l’inspirent. Installé à Los Angeles, il a contribué pour de nombreux médias tel que Vogue Magazine et a été sollicité par des personnalités comme Demi Lovato, Lucky Daye, ou encore le rappeur britannique 21 Savage (ci-dessous à droite).

© Alex Harper / Instagram© Alex Harper / Instagram

© Alex Harper / Instagram

@belousovph

Belousov Nikita se spécialise dans la photographie argentique. Ce mystérieux artiste installé à Moscou dévoile sur Instagram un univers sensuel et féminin. Ses modèles, tantôt plongées dans la pénombre, tantôt sublimées par la lumière du soleil, semblent nous dévisager, belles et énigmatiques.

© Belousov Nikita / Instagram© Belousov Nikita / Instagram

© Belousov Nikita / Instagram

@othertaylrsandrs

Le photographe Taylor S. fait de New York son terrain de jeu. Fasciné par les rues animées de Manhattan et les attractions intemporelles de Coney Island, il construit une galerie aux tons pastel et à l’allure picturale, documentant le quotidien de la ville qui ne dort jamais. Un compte qui plaira aux grands voyageurs.

© Taylor Sanders / Instagram© Taylor Sanders / Instagram

© Taylor Sanders / Instagram

@the13thsecond

C’est la street photography qui passionne Matt Hall. Ce photographe britannique transforme son compte Instagram en une galerie inspirée par les films noirs. Clairs-obscurs tranchés, silhouettes étranges et flous artistiques composent un espace urbain aussi ténébreux qu’envoûtant.

© Matt Hall / Instagram© Matt Hall / Instagram

© Matt Hall / Instagram

@chris.reuter.foto

Sur le compte de chris.reuter.foto, les situations insolites s’enchaînent. S’il est toujours là au bon moment, il maîtrise aussi l’art de la composition. Un photographe de rue à suivre de près.

© chris.reuter.foto / Instagram© chris.reuter.foto / Instagram

© chris.reuter.foto / Instagram

@nigel_agar

Le photographe autodidacte Nigel Agar a appris le 8e art depuis peu : « J’ai appris la photographie avec des livres et des vidéos en 2016. » S’inspirant d’artistes contemporains ou plus anciens, de photographes ou de peintres, il travaille la lumière et s’intéresse aux distorsions qu’elle peut provoquer sur les paysages et la réalité.

© Nigel Agar / Instagram© Nigel Agar / Instagram

© Nigel Agar / Instagram

@diztantdreamer

On sait peu de choses de Morgan Whitney, l’artiste derrière le pseudo @diztantdreamer. Installée en Floride, elle réalise des compositions singulières à partir de paysages de cet État du sud-est américain. Des images qui, dans leurs couleurs et leur traitement, ne sont pas sans rappeler celles de la fin du 20ème siècle.

© Morgan Whiney / Instagram© Morgan Whiney / Instagram

© Morgan Whitnay / Instagram

En ouverture : © Nigel Agar / Instagram

Explorez
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Ces séries photographiques qui apprivoisent la ville
© Craig-Whitehead
Ces séries photographiques qui apprivoisent la ville
Dans la rue, au cœur du fourmillement de la foule ou au fil des bâtiments qui façonnent la réalité urbaine, les photographes n’ont de...
16 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
© Nancy Jesse
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
En ce mois d’avril, la ville de Bordeaux célèbre le 8e art. Parmi les nombreuses expositions à découvrir figure Fotohaus Bordeaux, qui...
11 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine