Une photographie contemporaine 100% nature à l’Abbaye de l’Épau

Une photographie contemporaine 100% nature à l’Abbaye de l’Épau
© Myrto Papadopoulos
© Myrto Papadopoulos
© Hiên Lâm Duc
© Gérard Uféras

Jusqu’au 3 novembre, l’Abbaye de l’Épau présente Dans les herbes hautes, une série d’expositions contemplatives qui ont lieu dans son immense parc. C’est l’occasion de découvrir les regards de plusieurs photographes contemporain⸱es ainsi que la nature autour de l’Abbaye.

Dans les herbes hautes est le titre de la saison photographique 2024 de l’Abbaye de l’Épau, une série d’expositions qui nous invitent à nous promener dans ce parc de 13 hectares, révélant sans cesse de nouvelles perspectives sur le bâtiment et les jardins. La scénographie au sein de ce lieu patrimonial essaie de répondre aux propos engagés des photographes, qui racontent le monde contemporain, mais aussi de créer une sensation de quiétude, en harmonie avec le cadre.

Hiên Lâm Duc, photographe franco-laotien, se démarque avec son reportage autour de la question environnementale dans le Kurdistan Irakien, où il se rend depuis maintenant 30 ans pour témoigner des grands bouleversements de la région. Gérard Uféras, avec Le Sport au Cœur, portraits d’une passion, revient sur les valeurs de solidarité et de respect propres aux activités physiques. Anissa la boxeuse, Jules le footballeur de huit ans, Thierry le chef étoilé et kendoka, Daniel le président de club de rugby, Malik le yamakasi, Cécile la joueuse de Roller Derby, Gaël aveugle et footballeur…autant de portraits que d’histoires uniques à découvrir. L’artiste Myrto Papadopoulos raconte, quant à elle, l’histoire des femmes de la communauté Pomak, qui habitent dans les régions montagneuses de Thrace. Le mysticisme de cette terre se mélange au documentaire, en nous embarquant dans une aventure fascinante.

Hiên Lâm Duc : dénoncer l’écocide

La région autonome du Kurdistan irakien a peu à voir avec les autres régions du pays, administrées par le gouvernement central de Bagdad. Cette terre montagneuse est un abri pour les forces du PKK (le parti des travailleur⸱ses du Kurdistan), considéré comme un allié de Bagdad contre l’État Islamique et comme une organisation terroriste du côté turc. Cette situation politique marque profondément le rapport des habitant⸱es au territoire. Le photographe Hiên Lâm Duc, qui vit entre la France et ce territoire, raconte depuis trente ans les interrelations entre les Kurdes et leur environnement. Il se penche notamment sur la présence des arbres : chacun a son histoire et chaque village transmet, de génération en génération, les mythes qui entourent ces géants verts. Néanmoins, les bombardements et l’abattage illégal les mettent en péril eux, et les traditions centenaires qui leur sont liées. 20 % de la végétation de la région a été éliminée depuis 2014. Ayant été lui-même réfugié après avoir fui le Laos en 1977 lors de la prise de pouvoir des Pathet-Lao, le photographe ressent une empathie particulière pour ces populations irakiennes, meurtries depuis la guerre du Golfe en 1991. Grâce au reportage, Kurdistan, vivre sous les arbres, il a tissé des relations profondes avec les Kurdes sur place et s’est engagé dans la divulgation par le documentaire, afin de dénoncer l’écocide en cours.

© Hiên Lâm Duc
À lire aussi
Temps suspendu et quiétude absolue à l’Abbaye royale de l’Épau
© Nicolas Tarek Camoisson
Temps suspendu et quiétude absolue à l’Abbaye royale de l’Épau
Jusqu’au 6 novembre, laissez-vous happer par l’exposition photographique de l’Abbaye royale de l’Épau. Dialoguent dans des salles et…
28 juin 2023   •  
Écrit par Ana Corderot
Guerre en Irak : « l’envers du décor »
Guerre en Irak : « l’envers du décor »
Ian Dalipagic, photographe franco-américain, s’intéresse aux sujets humanitaires. Lors d’un de ses voyages aux États-Unis, il rencontre…
01 mars 2018   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Explorez
Change à la Galerie Triangle : six histoires de ravage et d'espoir
© Dana Tentea / Courtesy of Galerie Triangle
Change à la Galerie Triangle : six histoires de ravage et d’espoir
Du 1er au 14 juillet, dans le cadre des Rencontres d’Arles, la Galerie Triangle consacre une exposition à la cause environnementale, et...
28 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
La sélection Instagram #458 : terres mouvantes
© Zachary James / Instagram
La sélection Instagram #458 : terres mouvantes
Laissez-vous mettre à terre par notre sélection Instagram #458 ! Cette semaine, nous mettons à l'honneur les sols, terrestres ou...
11 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger et Milena Ill
Dans l’œil de Wayan Barre : chez les habitant·es de la vallée du cancer
© Wayan Barre
Dans l’œil de Wayan Barre : chez les habitant·es de la vallée du cancer
Cette semaine, plongée dans l’œil de Wayan Barre. Installé depuis plusieurs années en Louisiane, le photographe français s’est intéressé...
03 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
© Damien Krisl
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes de Fisheye sondent le futur en interrogeant le temps présent.
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Lorine © Hélène Mastrandréas
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Après avoir perdu une partie de son autonomie, la photographe de réalisatrice Hélène Mastrandréas réalise que sa vie a changé à jamais....
13 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
© Claire Jaillard
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
Le 6 juillet s’est clôturé la première semaine des Rencontres d’Arles 2024. À la cour de l’Archevêché, lieu historique du...
13 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Géographie de la domination : l'horreur vue du ciel
© Paul Mesnager
Géographie de la domination : l’horreur vue du ciel
Projet multiforme à la croisée du livre et de l’exposition virtuelle, Géographie de la domination nous fait prendre de la hauteur pour...
12 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin