La sélection Instagram #296

04 mai 2021   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #296

Exercer leur female gaze , représenter la communauté noire en studio, capturer les habitants dans leur ville… Les photographes de notre sélection Instagram #296 parviennent tous à exalter leur environnement personnel.

@john.baloy

Entre compositions surréalistes et influences mode, John Baloy, photographe installé à Johannesburg, place la communauté noire au cœur de ses créations. Inspiré par les arts visuels et le design graphique, il illustre, à travers des œuvres pop et picturales, son engagement.

© John Baloy / Instagram© John Baloy / Instagram

© John Baloy / Instagram

@mahaalasaker

Artiste et directrice artistique, Maha Alasaker dévoile sur Instagram ses singulières mises en scène. Natures mortes, portraits, expérimentations visuelles, clichés engagés… La photographe use de son female gaze pour capturer et interroger son héritage et son environnement.

© Maha Alasaker / Instagram

© Maha Alasaker / Instagram

@ojosmomento

Installé à Essaouira, au Maroc, le photographe Fahmi Saïd capture à l’argentique le quotidien de la ville portuaire. Sous la chaleur d’un ciel ardent, les habitants défilent, s’agitent, battent le tempo de la rue… Et donnent vie au paysage urbain.

© Fahmi Saïd / Instagram

© Fahmi Saïd / Instagram

@ulysses_aoki

« Mes photographies sont des tentatives d’idées »,

déclare Ulysses Aoki, street photographe installé à Tokyo. Friand de clairs-obscurs et de compositions graphiques, l’Instagrameur arpente la capitale japonaise à la recherche d’instants amusants ou de scènes cinématographiques. Une immersion dans la vie citadine et son rythme effréné.

© Ulysses Aoki / Instagram© Ulysses Aoki / Instagram

© Ulysses Aoki / Instagram

@martiloi

« Je photographie ce que j’aime »

, peut-on lire simplement sur la galerie digitale de Martina Loiola. Installée en Italie, l’artiste met délicatement en scène ses amis lors de déambulations au cœur du pays. Portraits et paysages s’embrassent pour former une ballade des plus sensibles.

© Martina Loiola / Instagram© Martina Loiola / Instagram

© Martina Loiola / Instagram

Image d’ouverture : © Ulysses Aoki / Instagram

Explorez
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
Il y a 7 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Behind the Plants : l’usine à cancer des États-Unis
© Wayan Barre
Behind the Plants : l’usine à cancer des États-Unis
La Louisiane, une région occupée par des dizaines d’usines pétrochimiques, possède l’un des taux les plus élevés de cancer et de maladies...
22 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Warawar Wawa : River Claure recompose Le Petit Prince en Bolivie
© River Claure
Warawar Wawa : River Claure recompose Le Petit Prince en Bolivie
Ne pas sombrer dans les clichés folkloriques d’une Bolivie peuplée de lamas et de cholitas, sans renier ses racines : voilà le leitmotiv...
21 mai 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
Il y a 7 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
Il y a 11 heures   •  
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
C’est l’heure du récap' ! Cette semaine, les photographes de la semaine immortalisent leurs propres visions de mondes qu’iels regrettent...
26 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill