La sélection Instagram #452 : la danse sous toutes ses formes

30 avril 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
La sélection Instagram #452 : la danse sous toutes ses formes
© Aleksander Varadian Johnsen / Instagram

Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram capturent les corps – et même les éléments – qui dansent à en perdre haleine. Au rythme des mouvements, ils se livrent à une chorégraphie photographique voltigeant sur un hymne à la liberté

@pluralist_

Frankie Perez est danseur B-boy avant d’être photographe. C’est au tournant du 21e siècle, dans sa ville natale, New York, qu’il découvre les mouvements de breakdance. En voyage pour des compétitions et des jams, il emporte un appareil photographique et décide de documenter son crew et cette danse street faisant d’ailleurs son entrée cette année aux Jeux olympiques de Paris. Ses clichés, au croisement de la photographie de rue et du portrait artistique, attestent de la liberté que procure autant la danse que la photographie.

© Frankie Perez / Instagram
© Frankie Perez / Instagram

@_alesxkander

La carrière artistique d’Aleksander Varadian Johnsen nourrit son travail photographique. Acteur et danseur de la scène ballroom, il n’hésite pas à s’armer de son appareil photographique pour documenter ses adelphes queers sur le catwalk. Ses cadrages à vif témoignent d’une gestuelle en effervescence, distinctive d’un danseur de voguing.  

© Aleksander Varadian Johnsen / Instagram
© Aleksander Varadian Johnsen / Instagram

@severine.godissart

Les auto-portraits sublimés aux tons pastel de Sèverine Godissart sont dignes d’une danse contemporaine. Le corps s’entremêle pour suggérer une once de mouvement qui vient se figer sur la pellicule, tel un poème sur un carnet. Les mains et les bras papillonnent et offrent un spectacle voluptueux qui invite à lâcher prise. 

© Sèverine Godissart / Instagram
© Sèverine Godissart / Instagram

@claire_50mm

Les photographies de Claire Meyer inspirent l’évasion. Nichés entre deux dunes à la composition inconnue, les corps s’expriment, s’agitent avec élégance. Le mouvement est figé, net, vigoureux. Elle nous convie à admirer une danse folklorique d’un autre monde où le ciel du jour est violet, et celui de la nuit est vert. 

© Claire Meyer / Instagram
© Claire Meyer / Instagram

@maddiealohilani

Les photographies de Maddie Alohilani se revêtent d’un tout autre justaucorps que celui des ballerines. La photographe hawaïenne se livre à une danse aquatique avec son argentique dans un caisson étanche. Ses acrobaties sous-marines font tourbillonner des dauphins, les raies, les requins et les plongeur·euses qui l’accompagnent dans ses pérégrinations océaniques.

© Maddie Alohilani / Instagram
© Maddie Alohilani / Instagram
À lire aussi
Culture voguing
Culture voguing
Qui a déjà entendu parler du Voguing ? Ce mouvement, né dans le Harlem des années 1960-1970 aux États-Unis, connaît une seconde vie en…
27 février 2020   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Christophe Acker et Johana Malédon : la ville par la danse
Christophe Acker et Johana Malédon : la ville par la danse
Explorer le rapport du corps à la ville de Vichy à travers la pratique chorégraphique, c’est ce que réalisent le photographe et…
16 mai 2023   •  
Écrit par Milena Ill
Explorez
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
©Lydia Goldblatt
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
Lydia Goldblatt parle des mères, de la sienne qu’elle a perdue, de celle qu’elle est devenue. De ce deuil enduré alors qu’elle était déjà...
24 mai 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Contenu sensible
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
© Jonas Van der Haegen
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
Collection imposante de polaroïds intimes, l’ouvrage Sunsets de Jonas Van der Haegen propose une relecture poétique d’un langage sexuel...
23 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Melody Melamed : corps, peaux, âmes
© Melody Melamed
Melody Melamed : corps, peaux, âmes
Inspirée par une utopie où tout ne serait qu'harmonie, Melody Melamed compose Shangri-La: The Book of Skin, un ouvrage où les peaux...
23 mai 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
20 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
© Chantal Elisabeth Ariëns
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
Jusqu’au 20 juillet, le centre d’art Bildhalle à Amsterdam, accueille la photographe et artiste visuelle Chantal Elisabeth Ariëns, qui se...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas