Tarek Mawad et les mouvements des corps

05 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Tarek Mawad et les mouvements des corps
© Tarek Mawad
© Tarek Mawad

Des regards francs se distinguent dans des jeux d’ombres et de flou. Les contours qui se dessinent devant nous, prêts à sortir du cadre, laissent la trace de leur passage. Ils semblent insaisissables, résolument libres. « La mode modifie l’apparence et les sentiments des gens, les faisant apparaître comme des personnages, avec des personnalités différentes. Et cela se ressent toujours sur le plateau. Un look fort peut jouer sur la confiance en soi des modèles. C’est comme si l’on ajoutait une nouvelle couche au corps, en le modelant différemment. Pour moi, cela revient à créer de l’art », explique Tarek Mawad. À l’instar de ses muses, l’artiste germano-égyptien est porté par un mouvement permanent. Photographe, réalisateur et directeur artistique, il partage son temps entre Berlin, Paris et Londres, où il met en œuvre de multiples compétences qu’il a affinées au fil des ans. « J’aime explorer de nouvelles façons de m’exprimer et découvrir des techniques qui n’ont pas encore été pleinement utilisées. Dans mon travail, je cherche à allier modernité et intemporalité », explique-t-il. Son approche expérimentale lui permet de creuser avec singularité dans les profondeurs d’une même narration, de faire écho à l’histoire du médium tout en suscitant le trouble.  « Je m’efforce d’engager le public à envisager tout le processus, souvent invisible, derrière l’objectif, comme il le ferait en étudiant une peinture », poursuit-il. En résultent alors des compositions cinématographiques, animées par des émotions brutes, qui invitent à la contemplation.

© Tarek Mawad
© Tarek Mawad
© Tarek Mawad
© Tarek Mawad
© Tarek Mawad
© Tarek Mawad
© Tarek Mawad
© Tarek Mawad
© Tarek Mawad
© Tarek Mawad
© Tarek Mawad
© Tarek Mawad
© Tarek Mawad
© Tarek Mawad
À lire aussi
Mode et peinture : les résonances artistiques de Daniel Archer
© Daniel Archer
Mode et peinture : les résonances artistiques de Daniel Archer
Dans ses compositions graphiques, le photographe de mode Daniel Archer crée des résonances entre les supports plastiques.
08 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Couleurs et expérimentations : les abstractions mode d’Hugo Mapelli
© Hugo Mapelli
Couleurs et expérimentations : les abstractions mode d’Hugo Mapelli
Hugo Mapelli, photographe de mode parisien, se distingue par une approche expérimentale du médium. De ses compositions sibyllines – à la…
25 août 2022   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Explorez
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
©Lydia Goldblatt
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
Lydia Goldblatt parle des mères, de la sienne qu’elle a perdue, de celle qu’elle est devenue. De ce deuil enduré alors qu’elle était déjà...
24 mai 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Contenu sensible
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
© Jonas Van der Haegen
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
Collection imposante de polaroïds intimes, l’ouvrage Sunsets de Jonas Van der Haegen propose une relecture poétique d’un langage sexuel...
23 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Melody Melamed : corps, peaux, âmes
© Melody Melamed
Melody Melamed : corps, peaux, âmes
Inspirée par une utopie où tout ne serait qu'harmonie, Melody Melamed compose Shangri-La: The Book of Skin, un ouvrage où les peaux...
23 mai 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
20 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
© Chantal Elisabeth Ariëns
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
Jusqu’au 20 juillet, le centre d’art Bildhalle à Amsterdam, accueille la photographe et artiste visuelle Chantal Elisabeth Ariëns, qui se...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas