La Villa San Francisco tisse des liens entre artistes et société

25 août 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La Villa San Francisco tisse des liens entre artistes et société

Nouvelle institution culturelle, la Villa San Francisco accueillera, dès septembre, des artistes-résidents locaux et internationaux. L’objectif ? Lancer un dialogue tourné vers l’avenir entre les auteurs et la société.

« San Francisco a toujours été à l’origine de grandes transformations sociétales qui impactent le monde. La France, quant à elle, n’a cessé de reconnaître le rôle singulier des artistes dans la société. La Villa San Francisco est née de la rencontre de ces cultures autour d’une vision : les artistes doivent, plus que jamais, jouer un rôle central dans la mutation de notre monde »,

déclare Juliette Donadieu, attachée culturelle du Consulat général de France à San Francisco.

Lieu de résidence contemporain, la Villa entend « donner aux artistes les moyens de façonner le futur ». Si les résidences de créateurs français ont dû être reportées à 2021, à cause de la pandémie, le principe reste le même : chaque année, un appel à candidatures sera lancé pour inviter quatre auteurs – sélectionnés par un jury franco-américain – à rejoindre la villa, et prendre part à un dialogue franco-américain au cœur de la baie de San Francisco. Les résidents séjourneront entre quatre et six semaines sur place et seront accompagnés d’un Local Community Guide. Écrivains, peintres, artistes numériques ou encore photographes se lanceront ainsi dans une découverte sensible du territoire, autour de leurs propres thèmes de recherches.

© Agnès Varda

© Agnès Varda

La création comme une revendication

Au cœur de ce projet se tient une volonté d’encourager la création comme un langage, une revendication. « Il est essentiel que les artistes participent pleinement aux débats qui agitent notre société et contribuent à leur interprétation. Leur langue, celle de l’imagination radicale, est nécessaire pour réinventer les villes de demain et les rendre aussi inclusives et créatives que possible », explique Juliette Donadieu.

Médium de référence pour décrypter le monde, l’image – et plus particulièrement la photographie – sont à l’honneur, dans la villa. Le studio Mortazavi, appartement conçu pour accueillir les artistes, est décoré des œuvres de JR et Agnès Varda, possibles sources d’inspiration pour les auteurs. Mohamed Bourouissa, artiste visuel, questionnera, dès le printemps 2021, l’intelligence artificielle comme nouvelle forme de religion. En juillet, Adrien M. et Claire B., créateurs d’arts visuels vivants, imagineront quant à eux des moyens d’utiliser les technologies au service d’une façon d’habiter un monde poétique. « La photographie est également au cœur des projets des artistes locaux qui viendront en résidence dès septembre. Tous participent au dialogue transdisciplinaire sur les grands enjeux contemporains que la Villa souhaite insuffler ! », conclut l’attachée culturelle. Une initiative dynamique et prometteuse.

© Mohamed Bourouissa© Mohamed Bourouissa

© Mohamed Bourouissa

© JR© JR

© JR

Image d’ouverture : © Agnès Varda

Explorez
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
© Marta Bogdanska
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
Pour le festival australien PHOTO 2024, qui se déroulera du 1er mars au 12 mai, l’exposition Only the future revisits the past se propose...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Costanza Spina
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
28 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
© Marta Bogdanska
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
Pour le festival australien PHOTO 2024, qui se déroulera du 1er mars au 12 mai, l’exposition Only the future revisits the past se propose...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Costanza Spina
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
© Annabelle Foucher
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
Le temps de L’Étoffe de l’être, les œuvres d’Annabelle Foucher, lauréate du Grand Prix Picto de la Photographie de mode en 2023, se...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
L’écocide en ligne de mire
© Oleksandra Zborovska, When The River Left The Shores, 2023
L’écocide en ligne de mire
Ce terme est brutalement réapparu dans l’actualité avec la guerre en Ukraine et la destruction du barrage de Kakhovka, dans le sud du...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas