Le Festival Circulation(s) lance son cycle de conférences avec « Nature Altérée » !

31 mars 2021   •  
Écrit par Finley Cutts
Le Festival Circulation(s) lance son cycle de conférences avec « Nature Altérée » !

Dans le cadre du Festival Circulation(s), une conférence est mise en ligne chaque mercredi soir à 18h ! Aujourd’hui, c’est Anaïs Viand – rédactrice en chef web de Fisheye – qui lance le cycle, avec une discussion autour du thème « Nature Altérée ». Focus sur Lucas Castel & Mathilde Mahoudeau, Joanne Joho & Thomas Lopes, et Eleonora Strano !

Pour son édition 2021, le Festival Circulation(s) nous donne un rendez-vous en ligne tous les mercredis à 18h ! À cette occasion, on découvrira un cycle de conférences, dans lesquelles des spécialistes variés échangeront avec des artistes présentés pendant le festival. Chaque semaine, une nouvelle thématique. L’occasion de découvrir les photographes présentés cette année, mais aussi d’approfondir les questions qui rythment leurs approches artistiques.

Aujourd’hui, pour la première conférence, c’est Anaïs Viand – rédactrice en chef web de Fisheye – qui anime la discussion autour de la thématique « Nature Altérée ». Avec à l’honneur, les travaux des duos Lucas Castel & Mathilde Mahoudeau et Joanne Joho & Thomas Lopes, ainsi que celui d’Eleonora Strano. Chaque série apporte une perspective nouvelle sur la nature. Avec Deuxième Saison, le premier duo traite des problématiques territoriales soulevées par la possible réouverture d’une mine de tungstène en Ariège. Le second construit des paysages fictifs avec une agence de voyage dystopique et absurde dans All Inclusive. Et enfin, avec Ex Materia, Eleonora Strano articule une nature transformée invisiblement par le nucléaire. Pour chaque série, c’est un environnement altéré et en mutation qui invite au dialogue.

Sont-ils des explorateurs presque scientifiques, ou bien les témoins d’une nature en mutation ? Du Mercantour à l’Ariège, en passant par le Jura et les Alpes, chaque artiste a puisé dans le paysage, le sujet de leurs recherches tout comme la matière de leurs travaux. Dans ce cadre, le médium photographique devient le véhicule d’un éveil des consciences – en exposant une altération invisible à l’œil nu, mêlant passé, présent et futur. À l’heure de l’urgence climatique, il devient opportun de se projeter dans un ailleurs – pour interroger, mais aussi pour rêver. Ainsi, par le recueil sensible des stigmates des catastrophes écologiques et la construction d’univers dystopiques, les artistes invitent à l’interrogation : quel avenir pour la planète ?

 

© Mathilde Mahoudeau et Lucas Castel© Mathilde Mahoudeau et Lucas Castel

Deuxième Saison © Mathilde Mahoudeau et Lucas Castel

© Joanne Joho & Thomas Lopes

All Inclusive © Joanne Joho & Thomas Lopes

© Eleonora Strano© Eleonora Strano

EX Materia © Eleonora Strano

Image d’ouverture : All Inclusive © Joanne Joho & Thomas Lopes

Explorez
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
© Richard Pak
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur nos pages ne...
09 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Costanza Spina
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •