Dans l’œil de la photographe : Holly Lynton et les abeilles qui murmuraient à l’oreille de l’Homme

04 avril 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Dans l'œil de la photographe : Holly Lynton et les abeilles qui murmuraient à l'oreille de l'Homme

Cette semaine, plongée dans l’œil d’Holly Lynton. Sa série Bare Handed célèbre les personnes qui honorent la terre au quotidien par une gestion consciencieuse et méditative de leurs exploitations. En 2007, l’artiste fait la connaissance de Les, un apiculteur dévoué pour ses abeilles. De cette rencontre nait un portrait aussi troublant que fascinant. Pour Fisheye, elle revient, seize années plus tard, sur ce surprenant cliché intitulé Honeybees.

« Elle est issue de ma série Bare Handed réalisée entre 2007 et 2021. Les photographies de Les, un apiculteur installé au Nouveau-Mexique, ont été les premières du projet. Ironiquement, elles ont été faites l’année où l’iPhone a été inventé et où l’on s’inquiétait du déclin du nombre d’abeilles en bonne santé… L’objectif de ce projet consiste à dépeindre le lien entre le travail et la spiritualité, ainsi que la relation entre ces pratiques et l’histoire de la terre aux États-Unis. Pour ce faire, je photographie des personnes travaillant en harmonie avec leur environnement, à l’aide d’outils qui ont pour la plupart été remplacés par la mécanisation. J’ai passé trois jours avec Les, à découvrir sa philosophie et ses méthodes apicoles, pendant qu’il contrôlait ses ruches à barrettes – la construction la plus respectueuse des abeilles. Le dernier jour, Les a isolé une reine, ce qui a provoqué un essaim d’abeilles autour de lui et sur ses mains. Avant de remettre la reine dans une ruche, Les s’est tourné vers moi et m’a demandé s’il devait mettre les abeilles sur son visage. Ne sachant pas trop à quoi m’attendre, j’ai acquiescé. Il a approché ses mains de ses oreilles et les a laissées essaimer autour de lui. “Elles n’aiment pas les cheveux”, m’a-t-il dit. Il s’est alors perdu dans sa méditation. Après avoir pris la photo, il m’a dit qu’il n’entendait rien d’autre que le bourdonnement des abeilles dans ses oreilles. Cette image incarne une sorte d’abandon. Beaucoup de gens ont une réaction extrême parce que la situation semble dangereuse en soi, mais pour Les, qui est un apiculteur expérimenté et un expert, il n’y a pas de danger. Il a appris à comprendre ses abeilles et leur communication, il a confiance en elles. Il nous est peut être difficile de s’abandonner à la nature, mais cet homme montre qu’il est possible de le faire. »

© Holly Lynton

Les, Honeybees, the Bosque, New Mexico, 2007 © Holly Lynton

Explorez
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
© Richard Pak
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur nos pages ne...
09 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
© Thomas Pendeliau
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
Pour leur trentième anniversaire, les Rencontres de la Jeune Photographie Internationale de Niort nous invitent à réfléchir au monde...
06 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l’œil d’Alice Pallot : la métamorphose d'un marcassin 
© Alice Pallot
Dans l’œil d’Alice Pallot : la métamorphose d’un marcassin 
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Alice Pallot. À la frontière de l’art et de la science, la photographe française s’intéresse...
05 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
22 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina