Les coups de cœur #156

09 octobre 2017   •  
Écrit par Anaïs Viand
Les coups de cœur #156
Cette semaine, nous vous présentons le travail de deux lectrices qui nous offrent une vision du monde à la fois réaliste et poétique : Rebecca Gray et Vanessa Chambard.

Rebecca Gray

Rebecca Gray est une photographe basée à Londres. Sa série Grimsby porte le même nom que sa ville natale, située à l’est de l’Angleterre. Ce travail se lit comme un délicat voyage dans le temps et les les lieux fréquentés durant son enfance reprennent vie.

© Rebecca Gray
© Rebecca Gray
© Rebecca Gray
© Rebecca Gray
© Rebecca Gray
© Rebecca Gray
© Rebecca Gray
© Rebecca Gray
© Rebecca Gray
© Rebecca Gray
© Rebecca Gray
© Rebecca Gray

© Rebecca Gray

Vanessa Chambard

« Je suis née avec un vagin. Ça porte à conséquences ce genre de choses. Je suis censée être soigneuse, instinctive, douce, attirée par les hommes… Ou, tout au moins, plus attentionnée, plus maternelle, moins compétitive… Et toutes ces conséquences seraient Naturelles. Avec un grand N. » Pour matérialiser ces interprétations simplistes, Vanessa Chambard, photographe basée en Ardèche, a choisi une robe. Une robe rose. Voici donc une princesse des temps modernes qui refuse de se soumettre aux attentes et injonctions.

© Vanessa Chambard

© Vanessa Chambard
© Vanessa Chambard
© Vanessa Chambard
© Vanessa Chambard
© Vanessa Chambard
© Vanessa Chambard
© Vanessa Chambard
© Vanessa Chambard

© Vanessa Chambard

 

Explorez
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
Il y a 10 heures   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet