Les coups de cœur #174

12 février 2018   •  
Écrit par Anaïs Viand
Les coups de cœur #174

Cette semaine, la rédaction vous propose le travail de deux lectrices françaises. La première, Alys Thomas, partage sa passion pour l’Asie, la seconde, Lauria Marie, dénonce la pression de notre société à travers des mises en scène. Voici nos coups de cœur de la semaine.

Alys Thomas

La Franco-Britannique Alys Thomas a démarré sa carrière professionnelle en Chine et en Thaïlande. Elle revient en France avec une véritable passion pour l’Asie. Les images que nous présentons sont issues d’un nouveau projet réalisé au Japon. « Elles représentent toutes des instants de pause, d’attente, des instants “vides”, sans intérêt particulier, mais pourtant toujours élégants et poétiques », explique la photographe. On découvre ici un pays calme et immobile. « C’est salvateur : on reprend notre souffle et on contemple », conclut Alys.

© Alys Thomas

© Alys Thomas

© Alys Thomas© Alys Thomas

 

© Alys Thomas

Lauria Marie

« Peu à l’aise avec les mots, c’est derrière mon appareil photo que je me sens le mieux », confie Lauria Marie, l’auteure de la série Error 404. Qu’il s’agisse de clichés organiques ou d’images cinématographiques, la photographe donne son opinion à travers ses mises en scène. Ici, par exemple, elle montre « l’Homme face à sa propre absurdité » et, plus largement, le bug d’une société uniformisée et automatisée. Lauria dénonce « les agissements contre-nature dus à la pression de notre société ». Un corps, une voiture, et la nature, sa vision brute et absurde suffit pour questionner nos réalités. En déshumanisant cette femme, elle imagine un nouveau langage visuel et renverse les codes. « On ne se questionne pas sur son sexe ou sa valeur dans la société, mais plutôt ses agissements : “Que fait ce corps ici ? Quelle est son histoire ? Pourquoi agit-il ainsi ?” »

© Lauria Marie © Lauria Marie © Lauria Marie

© Lauria Marie

Explorez
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
© Tom Kleinberg
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
Le festival Circulation(s) n’en finit pas de faire briller la jeune photographie européenne. Dans l’un des cubes de l’espace central du...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
© Pelle Cass
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
Cette semaine, plongée dans l’œil de Pelle Cass. Dans Crowded Fields, le photographe américain immortalise des terrains de sport sur...
20 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
18 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lancement de Fisheye Immersive La Revue : un observatoire annuel des arts numériques et immersifs
© Salome Chatriot
Lancement de Fisheye Immersive La Revue : un observatoire annuel des arts numériques et immersifs
Un an après le lancement du magazine en ligne, Fisheye Immersive sort sa revue papier. 192 pages, bilingues français-anglais, consacrées...
15 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
© Tom Kleinberg
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
Le festival Circulation(s) n’en finit pas de faire briller la jeune photographie européenne. Dans l’un des cubes de l’espace central du...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
20 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
© Pelle Cass
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
Cette semaine, plongée dans l’œil de Pelle Cass. Dans Crowded Fields, le photographe américain immortalise des terrains de sport sur...
20 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
© Jana Sojka
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes donnent à voir les déclinaisons de la fragilité de l’existence.
19 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet