Les coups de cœur #207

01 octobre 2018   •  
Écrit par Anaïs Viand
Les coups de cœur #207

Voici deux photographes intéressés par les lignes et l’urbain. Fabrice Fouillet nous emporte à Hong Kong, et Ilker Karaman en Turquie. Les coups de cœur #207.

Fabrice Fouillet

« La densité architecturale est aujourd’hui largement répandue en Chine et ailleurs. Elle m’évoque autant de fascination que d’effroi. Je pense que ce sentiment ambivalent est le point de départ de ma série

Résidence Oasis. J’ai choisi Hong Kong, car la ville a la particularité historique et culturelle d’avoir toujours conçu ses logements pour recevoir une certaine densité. La situation géographique de la ville implique de nombreuses zones montagneuses aboutissant à un manque considérable de surface développable. Dans ce contexte, la verticalité semble s’imposer comme seule réponse architecturale de la part des autorités afin de faire face à une carence d’habitation constante sur un territoire géographiquement complexe. Je voulais montrer comment les centres commerciaux, quartiers-dortoirs, parkings, écoles et autres infrastructures s’entremêlent et constituent finalement des espaces limités où se superposent, se perdent et se dissolvent toutes tentatives différenciées d’architecture ou d’urbanisme. » 

© Fabrice Fouillet

© Fabrice Fouillet© Fabrice Fouillet

© Fabrice Fouillet

Ilker Karaman

« Prendre conscience de la beauté visuelle qui nous entoure n’est pas si facile pour l’homme du monde moderne. Or le 8ᵉ art est un outil de relaxation mentale qui libère le photographe des routines de la vie quotidienne et du stress », confie Ilker Karaman. Basé en Turquie, cet artiste pratique surtout la photographie de rue. « J’aime beaucoup regarder les distributions d’ombres et de lumières sur les espaces », précise-t-il. Ilker pratique aussi l’autoportrait. « S’examiner soi-même pour savoir qui nous sommes. Une quête interminable. En réalisant ces images, j’essaye de me découvrir et j’essaye de questionner le spectateur aussi », commente-t-il. Ses images constituent un joli puzzle coloré.

© Ilker Karaman© Ilker Karaman

© Ilker Karaman © Ilker Karaman

© Ilker Karaman

Explorez
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
© Veronique Van Hoorick / Instagram
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram partagent un attrait pour les images au grain saillant. Dans des approches...
16 avril 2024   •  
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
© Marine Combes
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
Les Rencontres de la jeune photographie internationale célèbrent leurs 30 ans à Niort. Pour l’occasion, le festival propose aux neuf...
09 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d'un Tibet onirique
© Kin Coedel
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d’un Tibet onirique
Pour réaliser Dyal Thak, Kin Coedel s’est rendu à de multiples reprises sur le plateau tibétain. Là-bas, le photographe chinois a...
09 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
Il y a 8 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
© Nicolas Lebeau
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
Avec Voltar A Viver (« Retourner à la vie », en français), Nicolas Lebeau questionne notre rapport aux images en puisant aussi bien dans...
17 avril 2024   •  
Écrit par Ana Corderot