Les coups de cœur #211

29 octobre 2018   •  
Écrit par Anaïs Viand
Les coups de cœur #211

Matthieu Métivet nous emmène en voyage à travers les États-Unis tandis que Rémi Besse nous propose ses tableaux urbains, patchworks colorés de la ville. Voici nos coups de cœur de la semaine.

Matthieu Métivet

Matthieu Métivet, 26 ans, a vécu un an en Californie. Il y a découvert un paysage de rêve qu’il ne peut s’empêcher de photographier : « Ce Tumblr est une proposition d’un travail journalier sur les États-Unis à travers un regard européen. » Photographe professionnel depuis cinq ans, il a fait ses premières armes en couvrant des événements sportifs. « Ces rendez-vous m’ont permis d’acquérir une certaine rigueur dans la composition et le cadrage », précise le jeune homme, qui développe une approche documentaire dans son rapport au paysage. Et comme son idole Josef Hoflehner, photographe autrichien lauréat du Grand Prix de la photo de nature aux International Photography Awards, Matthieu aime les espaces vides et les expérimentations.

© Matthieu Métivet

© Matthieu Métivet

Rémi Besse

Rémi Besse est un artiste pluridisciplinaire qui aime capturer un certain nombre d’éléments individuels qu’il rassemble afin de former une nouvelle image . « Je me considère comme un fabricant d’images. Qu’il s’agisse de peinture, de photographie ou de cinéma, je poursuis la même démarche. J’aime composer un univers où s’entrechoquent des couches de textures », confie-t-il. « Tableaux urbains ». C’est ainsi qu’il nomme ces productions finales. « Je vois ces résultats comme un témoignage de la ville en ébullition, en évolution constante. », précise Rémi. Un écho à sa trajectoire artistique personnelle autant à la vision plurielle de la ville.

© Rémi Besse© Rémi Besse

© Rémi Besse © Rémi Besse

© Rémi Besse

Explorez
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
Il y a 7 heures   •  
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
© Lauren Gueydon
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
Tetiana Tytova et Lauren Gueydon, nos coups de cœur de la semaine, s’intéressent toutes deux à la photographie de mode. La première s’en...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
Il y a 7 heures   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina