Les coups de cœur #228

04 mars 2019   •  
Écrit par Anaïs Viand
Les coups de cœur #228

Sonia Perdeck matérialise ses pensées, et Ilaria De Lorenzi questionne les liens entre la mémoire et le présent. Voici les coups de cœur de la semaine.

Sonia Perdeck

Sonia Perdeck, 20 ans, étudie la photographie à l’Académie royale des beaux-Arts de La Haye, aux Pays-Bas. « Avant mes études, je photographiais pour décrire le monde. Aujourd’hui, je me concentre davantage sur mes pensées », confie la jeune femme, qui shoote à l’argentique comme au numérique. « J’ai commencé la photo à l’âge de 17 ans. Depuis, j’emporte toujours un boîtier avec moi. Je photographie tout ce qui me fascine : essentiellement la lumière, l’architecture et la nature. »

© Sonia Perdeck© Sonia Perdeck
© Sonia Perdeck© Sonia Perdeck

© Sonia Perdeck

Ilaria De Lorenzi

Ilaria présente Words comme un projet photographique et multimédia. Ce travail est un prétexte pour aborder les liens entre la mémoire et le présent, la nostalgie et la peur d’un avenir incertain. « Je me concentre sur les aspects “spirituels” de notre vie quotidienne. J’adore collectionner des objets. Nous avons tendance à oublier beaucoup de choses au cours d’une vie. Vous souvenez-vous de ce qu’on pensait quand on avait six ans ? Ou quinze ? Tout ce que je sais, c’est que mes collections m’aident à chérir ces moments et à les garder près de moi », explique la photographe fascinée par le monde qui l’entoure. « Je suis surtout inspirée par la nature, la science, la philosophie et la psychologie humaine. J’ai toujours aimé lire et écrire », précise-t-elle. Chaque vers inscrit sur l’image symbolise quelque chose qu’Ilaria a ressenti et/ou qu’elle n’a pas eu la chance de partager.

© Ilaria De Lorenzi

© Ilaria De Lorenzi© Ilaria De Lorenzi
© Ilaria De Lorenzi© Ilaria De Lorenzi

© Ilaria De Lorenzi

Explorez
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
© Bénédicte Kurzen
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
Le journaliste Anas Aremeyaw Anas et les photojournalistes Muntaka Chasant et Bénédicte Kurzen remportent le Prix Carmignac 2024 avec...
15 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l'œil de Jérémy Appert : la mer de toutes les mémoires
© Jérémy Appert / Courtesy of Circulation(s)
Dans l’œil de Jérémy Appert : la mer de toutes les mémoires
Jérémy Appert, dont le travail est exposé au festival Circulation(s) jusqu’au 2 juin prochain, a côtoyé pendant plusieurs années celles...
13 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Itinérances Foto 2024 : état des lieux de la photo contemporaine
© Alice Pallot
Itinérances Foto 2024 : état des lieux de la photo contemporaine
Itinérances Foto Sète revient pour sa 2e édition, en réunissant des photographes de tout horizon pour raconter le monde contemporain....
09 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
27 mai 2024   •